April 22, 2021

L’hélicoptère de la NASA réussit un premier vol historique sur Mars

admincopa

(Photo : NASA/JPL-Caltech)

Le 19 avril, l’hélicoptère Ingenuity de la NASA est devenu le premier aéronef de l’histoire à effectuer un vol motorisé et télécommandé sur une autre planète. L’équipe de contrôle de Jet Propulsion Laboratory (JPL) de l’Agence spatiale a confirmé le succès du vol.

En effet, JPL – établi dans le sud de la Californie – a reçu les données de l’hélicoptère via le véhicule astromobile Perseverance de la NASA à 6 h 46 HAE (3 h 46 HAP).

« Ingenuity s’avère la plus récente percée d’une longue et riche tradition de projets élaborés par la NASA, transformant en réalité un objectif d’exploration spatiale autrefois jugé impossible », a déclaré Steve Jurczyk, administrateur par intérim de la NASA. « Comme le X-15 a été le pionnier pour la navette spatiale, le Pathfinder et son véhicule astromobile Sojourner ont fait de même pour trois générations d’astromobiles sur Mars. Nous ne savons pas encore où Ingeniosity nous mènera exactement, mais les résultats d’aujourd’hui indiquent que le ciel – du moins sur Mars – n’est peut-être pas la limite. »

La NASA explique que l’hélicoptère à énergie solaire a décollé pour la première fois à 3 h 34 HAE (12 h 34 HAP) ou à 12 h 33 heure solaire locale (heure de Mars) : moment auquel l’équipe d’Ingenuity a déterminé que l’énergie et les conditions de vol seraient optimales. Les données de l’altimètre ont indiqué que l’hélicoptère Ingenuity a atteint son altitude maximale prescrite de 10 pieds (trois mètres), rapporte la NASA, et qu’il a maintenu un vol stationnaire stable pendant 30 secondes. Il est ensuite descendu, se reposant à la surface de Mars après avoir enregistré un vol d’une durée totale de 39,1 secondes. Des détails supplémentaires sur le test sont attendus dans les données entrantes à venir.

La première démonstration de vol autonome d’Ingenuity a été pilotée par des systèmes de guidage, de navigation et de commande embarqués exécutant des algorithmes développés par l’équipe de JPL. Parce que les données doivent parcourir des centaines de millions de kilomètres à l’aller et au retour de la planète rouge par l’intermédiaire de satellites en orbite et du réseau de communications avec l’espace lointain (DSN) de la NASA, explique l’Agence spatiale, Ingenuity ne peut pas être piloté avec un manche à balai, et son vol n’est pas observable depuis la Terre en temps réel.

L’administrateur scientifique associé de la NASA, Thomas Zurbuchen, a annoncé le nom de l’aérodrome martien sur lequel le vol a eu lieu. « 117 ans après le premier vol des frères Wright sur notre planète, l’hélicoptère Ingenuity de la NASA a réussi cet exploit incroyable dans un autre monde », a-t-il dit. « Bien que ces deux moments emblématiques de l’histoire de l’aviation soient séparés par le temps et 173 millions de kilomètres, ils seront désormais liés à jamais. En hommage aux deux fabricants de bicyclettes innovateurs de Dayton en Ohio, ce premier aérodrome – assurément d’une longue série à venir dans des mondes étrangers – portera le nom de Wright Brothers Field, en reconnaissance de l’ingéniosité et de l’innovation qui continuent de propulser l’exploration. »

Håvard Grip, pilote en chef d’Ingenuity, a annoncé que l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) – l’agence de l’aviation civile des Nations Unies – avait présenté à la NASA et à la Federal Aviation Administration l’indicatif officiel de l’OACI : IGY (indicatif d’appel INGENUITY).

Ces détails seront inclus officiellement dans la prochaine édition de la publication de l’OACI « Indicateurs pour les exploitants d’aéronefs, les autorités et les services aéronautiques » (Designators for Aircraft Operating Agencies, Aeronautical Authorities and Services), indique la NASA. L’emplacement du vol a également reçu la désignation de lieu officielle JZRO pour le cratère Jezero.

L’hélicoptère Ingenuity de 19,3 po de haut (49 cm) ne contient aucun instrument scientifique à l’intérieur de son fuselage de la taille d’une boîte de papiers-mouchoirs, car il s’agit d’un démonstrateur technologique. La NASA explique que le giravion de 4 lb (1,8 kg) vise à vérifier si l’exploration future de la planète rouge pourra se faire dans une perspective aérienne.

La NASA fait remarquer que le premier vol d’Ingenuity comportait une foule d’inconnues, la gravité sur Mars s’avérant nettement inférieure – le tiers de celle de la Terre – et l’atmosphère se révélant extrêmement mince, avec seulement 1 % de pression à la surface par rapport à notre planète. Cela signifie qu’il y a relativement peu de molécules d’air avec lesquelles les deux pales du rotor d’Ingenuity de 4 pi de large (1,2 m) peuvent interagir pour s’envoler, précise la NASA, ajoutant que l’hélicoptère contient des composants uniques, ainsi que des pièces commerciales standard – dont beaucoup proviennent de l’industrie des téléphones intelligents – qui ont été testées pour la première fois en espace lointain dans le cadre de cette mission.

« Le projet d’hélicoptère sur Mars est passé d’une réflexion de faisabilité à un concept d’ingénierie réalisable dans un autre monde en un peu plus de six ans », a fait valoir Michael Watkins, directeur de JPL. « Le fait que ce projet marque une première historique d’une telle envergure témoigne de l’innovation et de la persévérance de notre équipe, autant ici chez JPL et dans les centres de recherche de la NASA et de nos partenaires industriels à Langley et Ames. Voilà un exemple brillant du type de poussées technologiques qui prospère au sein de JPL, et qui correspond bien aux objectifs d’exploration de la NASA. »

Garé à Van Zyl Overlook – environ 211 pi (64,3 m) de distance du site du premier vol d’Ingenuity – le 19 avril, l’hélicoptère Ingenuity de la NASA est devenu le premier aéronef de l’histoire à effectuer un vol motorisé et télécommandé sur une autre planète. L’équipe de contrôle de Jet Propulsion Laboratory (JPL) de l’Agence spatiale dans le sud de la Californie a confirmé le succès du vol après avoir reçu les données de l’hélicoptère via le véhicule astromobile Perseverance de la NASA à 6 h 46 HAE (3 h 46 HAP). Perseverance a, non seulement servi de relais de communication entre l’hélicoptère et la Terre, mais il a également filmé le vol avec ses caméras, souligne la NASA. Les clichés des imageurs Mastcam-Z et Navcam de l’astromobile fourniront des données supplémentaires sur le vol de l’hélicoptère.

« Nous pensions depuis si longtemps à ce moment des frères Wright sur Mars, et nous y voici », a mentionné MiMi Aung, chef de projet de l’hélicoptère Ingenuity chez JPL. « Nous nous arrêterons un instant pour célébrer notre succès, puis nous nous inspirerons d’Orville et Wilbur pour la suite. L’histoire nous apprend qu’ils ont repris le travail, pour en apprendre le plus possible sur leur nouvel avion. Nous ferons de même. »