Les sessions du vendredi et du samedi couvriront un grand nombre de sujets, de la photographie aérienne à la préparation d’un vol vers les Bahamas, Transports Canada, NAV CANADA, et bien plus encore !

Vous souhaitez savoir ce que le week-end a à offrir ? Consultez les biographies des conférenciers et les descriptions des sessions ci-dessous.

Event Calendar – FR by Canadian Owners And Pilots Association

BUY YOUR TICKETS HERE!


Programme de l’événement

 

Découvrez le programme de l’événement, y compris les biographies des conférenciers, les descriptions des sessions, les invités musicaux et plus encore !

Jeudi 23 juin

9h00 - 16h30 - Inscription

Enregistrement à l’aéroport le jeudi 23 juin

16h30 - 20h00 - BBQ organisé par l'APPH

Rejoignez-nous à l’aéroport pour un barbecue délicieux et de la musique traditionnelle québécoise !

 

Chasse Balcon jouera à 16h30 – 17h30 et à 18h00 – 19h00.

Pour en savoir plus sur les musiciens, cliquez ici :

Site web de Chasse Balcon

Chasse Balcon Facebook

20h00 - 22h30 - Célébrer la Fête Nationale

Célébrez la Fête Nationale du Québec avec des feux d’artifice au Fort St-Jean ! Un transport gratuit est disponible pour les participants entre l’aéroport et l’hôtel Holiday Inn.

Horaire de la navette :

20h00 : CYJN à Fort St-Jean (Fête Nationale)

22h45 : Fort St-Jean à CYJN

23h00 : CYJN à l’hôtel Holiday Inn CYJN à l’hôtel Holiday Inn

Vendredi 24 juin

 

9h00 – 16h30 : Inscription et stand d’information seront disponibles

9h00 – 18h00 : Exposition – Rencontrez nos exposants ici !

9h00 – 17h00 : Exposition statique

Horaire de la navette du vendredi

Holiday Inn à CYJN

8h15

8h45

9h15

Du CYJN au Holiday Inn

16h00

16h30

17h00


Sessions du vendredi

9h30 - 10h45: Questions et réponses sur l'assurance avec Magnes (En Anglais)

Lieu

Hangar 1 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Rejoignez l’invité spécial Steven Godfrey, Vice-président – Magnes Group, le courtier de confiance de la COPA, pour une discussion sur plusieurs sujets d’actualité en matière d’assurance :

Le vieillissement des pilotes et la disponibilité des assurances
Avec le vieillissement de la population des pilotes au Canada, de plus en plus de personnes ont du mal à maintenir leur couverture au même niveau, si tant est que la couverture soit disponible. Nous discuterons des choses que vous devez savoir lorsque vous atteignez l’âge de 60 ans et plus.

Assurance ultralégère
Comment le secteur de l’assurance considère les différents types d’avions ultralégers. Ce que vous devez prendre en compte lorsque vous envisagez d’acheter un ULM.

Arrangements de l’aire de stationnement
Les accords de l’aire de stationnement sont une tendance de plus en plus populaire dans l’aviation de loisir à mesure que le coût de la propriété d’un aéronef augmente. Toutefois, ces accords comportent des risques potentiels pour les propriétaires d’aéronefs. Nous allons examiner les questions dont vous devez être conscient avant de conclure un accord de l’aire de stationnement.


A propos du conférencier

Steve Godfrey, vice-président de l’aviation au Groupe Magnes, est un pilote expérimenté qui compte plus de 3 000 heures de vol sur 17 types d’avions. Il a passé les 16 dernières années à bâtir sa carrière dans l’assurance aviation, à la fois comme courtier et comme souscripteur. Il a été responsable de l’aviation générale chez Swiss Re Corporate Solutions au Canada et a dirigé la pratique nationale de l’aviation chez JLT et Arthur J. Gallagher.

9h30 - 10h45: Météo aviation avec CMAC-E

Lieu

Hangar 2 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

 

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il fallait faire pour prédire l’avenir ? Demandez à un météorologue !

Venez apprendre ce qu’il faut faire pour rejoindre la passionnante profession de météorologue aéronautique au Canada. Découvrez les différents produits de prévision aéronautique que les météorologues d’Environnement et Changement climatique Canada créent pour l’industrie aéronautique 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Nous vous montrerons les outils et les méthodes que nous utilisons pour prévoir les événements météorologiques les plus probables et nous parlerons des impacts de différents phénomènes météorologiques dangereux sur l’industrie de l’aviation.

Joignez-vous à nous, qu’il pleuve ou qu’il vente !

 


A propos des conférenciers

 

Amanda De Monte

Amanda a découvert son amour pour l’aviation à l’âge de 12 ans lorsqu’elle s’est jointe à l’escadron 283 des Cadets de l’Aviation royale du Canada à Vaughan, en Ontario. Elle a découvert l’amour et le respect de la météo en obtenant sa licence de planeur et de pilote privé en 2004 et 2005 respectivement. Ces passions bien établies, Amanda a obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences atmosphériques de l’Université York en 2011. Elle a commencé sa carrière à Environnement et Changement climatique Canada en 2012 et a eu le privilège de travailler pour nos bureaux de Halifax, Edmonton et maintenant Montréal. Elle a également eu le privilège de faire des prévisions pour l’industrie aéronautique en Nouvelle-Zélande de 2016 à 2018, d’apprécier la météo qui tourne dans l’autre sens et de prévoir les cendres volcaniques dans le sud-ouest du Pacifique. Amanda est parfaitement bilingue, une compétence qui s’est avérée nécessaire tant pour sa carrière que pour sa vie à Montréal.

Steve Boily

Steve a commencé à envisager une carrière en météo à l’adolescence après avoir tenté de naviguer sur une planche à voile pour la première fois. Prédire le vent, c’est prédire le temps qu’il fera, mais il a vite réalisé que c’est aussi le plus grand défi des météorologues ! Steve a obtenu son baccalauréat en Physique de l’Université du Québec à Montréal en 1992 et son diplôme de deuxième cycle en Science de l’atmosphère de la même université trois ans plus tard. Il a commencé sa carrière au Service météorologique du Canada à Environnement Canada en 2001.  Il a véritablement appris son métier au Mountain Weather Center à Kelowna en Colombie-Britannique de 2002 à 2004. Présent depuis les débuts du Centre de météorologie aéronautique du Canada pour l’est à Montréal en 2004, il fait maintenant partie de l’équipe de leadership du CMAC-Est en tant que responsable du programme de Coordination et sensibilisation avec les usagers.

 

9h30 - 10h45: Interception du NORAD (En anglais)

Lieu

Hangar 3 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Intercepté !!! 

Par Maj Cameron “Divot” Lowdon 

Si vous pensez que cela ne peut pas vous arriver, en juillet 2020, un C172 Skyhawk a été intercepté après avoir violé une restriction temporaire de vol (TFR) au-dessus du Trump National Golf Course.  

Vers 11 heures du matin, un avion de chasse F-15 a été envoyé par le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) pour intercepter un Cessna 172 après que l’avion privé monomoteur ait pénétré dans une zone de restriction temporaire de vol établie autour du Trump National Golf Course, selon le porte-parole du NORAD, Cameron Hillier.  M. Hillier a déclaré que le pilote de l’avion n’avait pas reçu d’autorisation appropriée et n’avait pas été en contact avec les contrôleurs aériens. 

Un utilisateur de Facebook a déclaré avoir aperçu plusieurs policiers de la police d’État du New Jersey entourant un avion qui avait atterri à l’aéroport de Sussex samedi en début d’après-midi.  Oups.  Selon la FAA, les sanctions pour violation de l’espace aérien restreint peuvent être sévères. Les pilotes risquent la suspension ou la perte de leur licence de pilote.  [source]

Les restrictions de vol temporaires (TFR) sont monnaie courante aux États-Unis. Elles vont des TFR temporaires de courte durée, comme celles imposées lors d’événements sportifs, aux TFR de grande envergure, comme la zone d’interdiction de vol permanente de Washington, D.C. Au Canada, nous avons déjà vu plusieurs TFR, notamment : le Sommet du G7 dans Charlevoix QC en 2018, un débordement de TFR au Canada lorsque le président Bush a assisté à un match de baseball à Détroit, Michigan, le Sommet de la Francophonie à Québec ou lors de la visite du président Barack Obama à Ottawa en 2016.   

Alors, savez-vous ce qu’il faut faire (et ne pas faire) si votre ailier est maintenant un F-18 ? 


A propos du conférencier

Le Maj Cameron Lowdon s’est enrôlé comme contrôleur aérien dans l’Aviation royale du Canada en 1990 après avoir obtenu son diplôme de l’Université Dalhousie. Après sa qualification initiale à North Bay en tant que contrôleur d’armes aériennes, il a commencé une carrière diversifiée qui l’a amené à occuper divers postes au sein de l’OUTCAN.  Il a notamment travaillé pour le US Air Force Space Command à Colorado Springs, pour le NATO AWACS à Geilenkirchen, en Allemagne, et pour le Space Command au Joint Space Operations Center à Vandenberg AFB, en Californie.  Au Canada, il a occupé des postes de formation à la fois à l’EAFC à Cornwall, en Ontario, et à l’EAFC à Winnipeg, au Manitoba.   

Tout cela s’est déroulé pendant deux périodes de service au NORAD à North Bay, où il a participé activement aux opérations du 11 septembre.  Avant son récent séjour à Colorado Springs, il a occupé un poste conjoint avec l’Armée canadienne en tant qu’autorité militaire au Centre de simulation de l’Armée canadienne à Kingston, en Ontario. 

Le Maj Lowdon a été déployé à deux reprises, la première fois en tant qu’officier de liaison aérienne au RC(S) à Kandahar et la seconde en tant qu’officier supérieur de service offensif à la base aérienne d’Al Udeid, au Qatar. 

Le Maj Lowdon est actuellement en poste au QG du NORAD, dans le cadre des opérations J33, et consacre beaucoup de temps au programme de formation de l’aviation civile, afin d’assurer une intégration harmonieuse et sans heurts entre la mission de défense du territoire et la population de l’aviation générale. 

11h00 - 12h15: Voler vers les Bahamas (FR)

Lieu

Hangar 4 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

 

Quel pilote d’avion n’a jamais rêvé de survoler les eaux crystallines aux multi teintes aqua de l’océan Atlantique, en particulier de la région des Bahamas ?

Cette présentation vous exposera comment planifier un voyage des plus mémorables aux Bahamas et ce, étape par étape.

Nous verrons donc :

  • Quelles iles sélectionner
  • Quelles routes aériennes choisir
  • Quel point de départ choisir sur le continent.
  • Les formalités douanières d’arrivée
  • La documentation requise pour passer d’une île à l’autre
  • Quoi transporter pour sa sécurité
  • La procédure de retour aux États-Unis

Mon premier voyage aux Bahamas remonte à 1988 et depuis une dizaine d’années, j’y ai fait plus de dix séjours donc je me considère en mesure de bien vous transmettre mes connaissances et par la même occasion, partager mes expériences avec vous.


A propos des conférenciers

 

Je pilote depuis 1984 malgré une pause d’une dizaine d’années au début des années 2000; je suis notaire de profession, développeur immobilier et chroniqueur dans la rubrique voyages pour le magazine Aviation Québec depuis plus de 5 ans.

J’ai mon annotation IFR depuis 2011 et je l’utilise fréquemment lors de mes déplacements avec mon avion actuel, un Cirrus SR22 de 2006.  Ma passion de voler m’a conduit un peu partout en Amérique du Nord et je suis en mesure de dire que j’ai dû me poser à plus de cent aéroports différents depuis que j’ai commencé à voler.  Sur ce sujet, la plupart de mes voyages significatifs sont racontés dans chaque parution du Magazine Aviation.  Alors avis aux intéressés qui cherchent des destinations !

13h30 - 14h45: Construction du Nieuport 17

Lieu

Hangar 1 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Nous allons vous transporter dans le temps, à l’époque des débuts de l’aviation, de certaines de leurs techniques de construction, des moteurs utilisés, des hélices, des instruments, des matériaux etc…. 

Habillés en uniformes d’aviateurs français de la première guerre mondiale, nous vous présenterons un montage vidéo sur la construction d’un biplan français de la première guerre mondiale. Il s’agit d’un appareil à l’échelle 7/8 construit à partir de plans fournis par feu Graham Lee en Alberta.  

Cet avion avait un rôle d’observation et de bombardement léger. Son équipage de 2 personnes était composé du pilote, souvent un lieutenant, et d’un capitaine formé comme observateur. La tâche supplémentaire de l’observateur était de repousser les chasseurs ennemis avec une des deux mitrailleuses Lewis. 

Gilles et moi allons expliquer notre relation et notre intérêt à construire un tel avion d’époque. Nous n’avons pas construit un avion, nous avons recréé un biplan de la première guerre mondiale qui a servi dans l’escadrille N162. Nous décrirons les difficultés rencontrées dans les différentes étapes du projet qui a duré 4 ans. 

Nous organiserons 2 présentations d’une heure :en français et en anglais qui se termineront par une petite visite guidée du Nieuport 12. 

Nous nous réjouissons de vous accueillir lors de votre visite dans notre bel aéroport historique de Saint-Jean-sur-Richelieu… ce devrait être un week-end passionnant.


A propos des conférenciers

Richard Legault

À l’âge de 12 ans, mon père a construit un Miranda RA14 dans la cave de notre maison. Ma chambre était juste au-dessus et je pouvais entendre le bruit des outils pendant qu’il construisait. En grandissant, j’ai réussi à prendre part à son projet qui lui a pris 6 ans à construire. En 1979, après mon solo sur un planeur, je me suis converti au moteur et j’ai obtenu mon privé sur le Miranda RA14.

Gilles Paradis

Gilles est un passionné de modélisme télécommandé. Dans son jeune âge, il a découvert son talent d’ingénieur en réduisant de vrais avions et en les faisant voler. Son talent s’est avéré très fructueux dans la construction du Nieuport 12 à l’échelle 7/8e que je pilote actuellement.  

Alban Marcoux

Nous avons eu une troisième main dans le projet. Il s’agit d’un jeune pompier retraité de 89 ans, d’un modéliste et d’un amateur de tout ce qui vole.  

Nous partageons tous une passion pour l’aviation ancienne et plus particulièrement pour la première guerre mondiale. Le projet N12 nous a pris 4 ans pour le mettre en état de vol et comme nous n’avons pas comptabilisé les heures, Gilles répétera toujours sa célèbre phrase : “Ce furent des heures de plaisir.”

13h30 - 14h45: Le vol en formation avec les CAB Boys

Lieu

Hangar 4 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Il n’y a rien de plus excitant que de voir plusieurs avions voler en formation. Ce qui est moins évident, c’est tout le travail requis de planification et d’exécution qui à la fin feront paraître si facile le vol en formation!  

Rejoignez-nous pour un exposé divertissant sur ce type de vol, le procédé d’entraînement d’un groupe de pilotes et les notions de la photographie aérienne relatives. Le tout basé sur l’histoire du groupe les CAB Boys du 46e Club de COPA de Saint-Georges. On y traitera également des éléments de risque et pièges que ce type de vol peut réserver à ceux qui s’y adonnent sans préparation et entraînement préalable.    

Le club aéronautique de Beauce est non seulement réputé pour son ambiance conviviale et dynamique, mais aussi pour son groupe unique de pilotes pratiquant le vol en formation, les CaB Boys. Les CAB Boys effectuent régulièrement des vols en formation dans le ciel de Saint-Georges et ailleurs en Beauce depuis une douzaine d’années. On les voit souvent lors d’événements divers. 


A propos des conférenciers

Michel Pomerleau

Michel Pomerleau, pilote militaire et corporatif ainsi que membre de la COPA depuis 1964 vole sa construction amateure originale depuis 1985. 

Après une carrière d’officier-pilote pour les Forces canadiennes de 1963 à 1994, Michel Pomerleau devient pilote corporatif pour Aviation CMP inc. de 1997 à 2008. Au moment de la retraite, il fait de Saint-Georges sa destination finale. C’est au sein du Club Aéronautique de Beauce (CAB) qu’il s’implique bénévolement.  

C’est en 2006 que Michel Pomerleau a commencé à former des pilotes pour voler en formation.  « J’en ai formé huit en 2006. On volait deux à trois fois par semaine. Ça faisait jaser en ville. Même à Québec quand on y va, les contrôleurs aériens nous dégagent la piste. Ils aiment ça nous voir. » 

Hughes Drouin

Hugues Drouin, LPP depuis 1977 il a cumulé 2200 heures sur C-150, C-177, PA-15, F1 Rocket, Piper Arrow et finalement sur le RV6. Il vole en formation depuis 2006 et a acquis une certaine expérience dans la prise de photos et vidéos en vol en formation. 

13h30 - 14h45: Mise à jour de Transports Canada avec Andy Cook (En anglais)

Lieu

Hangar 3 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Vous avez des questions pour notre régulateur ? Andy Cook, directeur général associé, Aviation civile, Transports Canada, se joindra à la COPA pour une séance spéciale de questions-réponses. M. Cook fera le point sur les sujets suivants :

ADS-B:

Transports Canada appuie l’utilisation prévue par NAV CANADA de la surveillance dépendante automatique basée sur l’espace et la diffusion (ADS-B) pour la prestation de ses services primaires. TC considéré l’ADS-B comme une modernisation qui maintient le Canada à l’avant-garde des capacités des services de navigation aérienne et améliore la sécurité, les interventions d’urgence, l’efficacité, l’expérience des passagers et la durabilité des opérations aériennes.

TC et NAV CANADA jettent les bases d’un système d’aviation plus adaptatif au Canada qui permettra l’entrée sécuritaire de nouveaux participants dans l’espace aérien canadien.

Retards dans la délivrance des licences médicales :
Dans des circonstances normales, le délai de service visé pour les nouvelles demandes de certificat médical d’aviation non compliquées est de 40 jours ouvrables après réception par Transports Canada. Cependant, dans les circonstances actuelles, cette norme de service peut connaître des retards. Dans certains cas, le traitement des dossiers prend plus de 40 jours ouvrables. La forte demande de services, la complexité médicale croissante et les défis liés aux pandémies sont quelques-uns des facteurs qui contribuent aux retards dans la prestation des services.

Veuillez noter que les dossiers médicaux complexes ne sont pas assujettis au délai de 40 jours ouvrables pour la prestation de services, en raison du temps additionnel dont Transports Canada a besoin pour évaluer en profondeur les dossiers médicaux complexes afin d’assurer la sécurité du public et de l’aviation.

Transports Canada s’est engagé à entreprendre d’importants efforts de transformation et s’efforce de traiter les demandes le plus rapidement possible.

Interdiction d’approche :
Les accidents d’approche et d’atterrissage ont été identifiés dans le passé par le Bureau de la sécurité des transports du Canada comme un problème qui pose un risque certain pour le système de transport du Canada. La réglementation canadienne actuelle en matière d’interdiction d’approche est relativement complexe ; les pilotes la trouvent difficile à comprendre et à appliquer, ce qui augmente le risque de confusion ou d’erreur de la part des pilotes.

Les modifications réglementaires proposées mettraient en œuvre des minima de visibilité d’approche prescrits à l’échelle nationale. L’introduction de ces minima de visibilité en approche au Canada permettra de répondre à plusieurs recommandations du Bureau de la sécurité des transports et d’obtenir des avantages en matière de sécurité qui s’appliquent à toutes les opérations au Canada.

Enregistreurs de données de vol :
Transports Canada propose de modifier la sous-partie 605 du RAC afin d’exiger la mise à niveau des aéronefs existants (paramètres essentiels) pour l’installation d’enregistreurs de données légers (LDR) et l’incorporation obligatoire de LDR dans les nouveaux aéronefs (paramètres essentiels et recommandés).

Le projet de règlement s’appliquerait aux opérations régies par les sous-parties 702, 703, 704, 604 et 406 du RAC et exigerait des ensembles de paramètres essentiels et recommandés correspondant à ceux de la conformité à la norme EUROCAE ED-155/annexe 6 de l’OACI, y compris des normes de résistance aux chocs.

Les normes relatives à l’équipement LDR seraient spécifiées dans le chapitre 551 du Manuel de navigabilité (AWM), et ce chapitre serait donc également modifié.


A propos du conférencier

Andy Cook
Directeur générale délégué, Aviation civile, Transports Canada

Andy vient de l’industrie de l’aviation et il apporte à Transports Canada plus de 30 ans d’expérience en matière de gestion, de formation et d’opérations dans l’aviation.

Très récemment, il occupait le poste de gestionnaire d’analyse stratégique et solutions dans le secteur de Défenseet Sécurité de CAE inc. où il gérait une équipe d’analystes de politiques stratégiques et de créateurs de contenu d’environnement synthétique en appui à la formation au pilotage et aux solutions de simulation.

Avant ce poste, il a acquis une expérience considérable comme conseiller dans le domaine de commandement stratégique et contrôle et d’aide à la décision. Ayant une vaste expérience en gestion, il a commandé dans tout l’ensemble des opérations militaires aériennes, allant de détachements spécialisés au niveau d’escadre aérienne/base de plus de 1 000 personnes.

Andy possède une licence de pilote de ligne et de l’expérience comme gestionnaire certifié des opérations pour Transports Canada d’un exploitant aérien régi par les sous-parties 703, 704 et 705 du Règlement de l’aviation canadien (RAC) tout en exerçant les fonctions de commandant de bord en vertu de la sous-partie 705 du RAC. Il a eu l’occasion de piloter dans chaque province et territoire du Canada ainsi qu’à destination de nombreux aéroports partout dans le monde.

En résumé, que ce soit pour le premier ministre du Canada, pour les troupes de première ligne ou les mineurs se rendant au travail dans le nord du Canada, il va sans dire que, par expérience, Andy connaît l’importance de la sécurité aérienne et de la formation.

Andy est titulaire d’un Master of Military Operational Art and Science de la United States Air Force Air University, en plus de trois baccalauréats : baccalauréat ès sciences, baccalauréat ès arts de l’Université d’Ottawa et un baccalauréat en éducation de la Western University Canada.

La session copilote : Du passager au membre d'équipage

À propos de la session

Si vous accompagnez régulièrement un pilote, vous avez sûrement commencé à apprendre par instinct les rudiments du pilotage. Sans surprise, vous voulez maintenant prendre un rôle plus actif dans le cockpit. Voici la trousse à outil qui vous permettra de participer au vol et ajouter à votre plaisir! 

Un instructeur de vol vous présentera les concepts nécessaires pour comprendre comment l’avion vol, comment le manœuvrer et quelles sont les tâches connexes au pilotage avec lesquelles vous pouvez être d’une grande aide.  

Les concepts à la base du vol : 

  • Quelles sont les forces qui s’appliquent sur l’avion et qui lui permettent de voler? 
  • Quel est le rôle des gouvernes de vol et comment les utiliser? 
  • Comment contrôle-t-on le moteur? 

Le poste de pilotage : 

  • Quelles indications nous donnent les instruments de vol? 
  • Comment manipuler une radio? 
  • Comment se déroulent les communications radio? 

La navigation : 

  • Quelles sont les références utilisés en aviation pour s’orienter? 
  • Comment utiliser des cartes aéronautiques? 
  • Comment utiliser le GPS? 

Votre participation au vol : 

  • Quels sont les moments et quelles sont les tâches où vous pouvez porter assistance efficacement au pilote? 
  • Que devrait-t-on faire en cas d’urgence? 

A propos du conférencier

Hugo St-Pierre a gradué du Centre Québécois de Formation en Aéronautique en 2015 avec un diplôme d’étude collégial en pilotage de brousse, après quoi il a cumulé de l’expérience comme pilote. Il est aujourd’hui instructeur de vol à l’école CPAQ.AERO et est chargé de cours à l’École de Technologie Supérieure, à la maitrise en génie aérospatiale.  

15h00 - 18h00 : Spectacle de la scène mobile Piko

Vous êtes invités à montrer votre talent au spectacle de la scène mobile Piko !

 

Le vendredi après-midi du fly-in, les participants sont invités à assister au spectacle de talents en direct, avec des chanteurs, des danseurs, des musiciens et bien plus encore. Les participants auront même l’occasion de montrer leur propre talent !

 

Envoyez-nous un courriel (communications@copanational.org) pour réserver votre place à l’avance.

 

Vendredi soir

 

Les participants auront une soirée libre pour se reposer, se recharger et explorer Saint-Jean-sur-Richelieu.

 

Pendant la journée, visitez les kiosques des exposants pour parler avec Tourisme Haut-Richelieu et en apprendre davantage sur les choses à faire et à voir à Saint-Jean-sur-Richelieu et dans les communautés environnantes.

 

Vous souhaitez planifier à l’avance ? Cliquez ici pour en savoir plus sur Saint-Jean-sur-Richelieu et ses activités amusantes.

 


 

Samedi 25 juin

 

9h00 – 16h30 : Inscription et stand d’information seront disponibles

9h00 – 18h00 : Exposition – Rencontrez nos exposants ici !

9h00 – 17h00 : Exposition statique

Horaire de la navette du samedi

Holiday Inn à CYJN

8h15

8h45

9h15

Du CYJN au Holiday Inn

16h00

16h30

17h00

Du Holiday Inn à La Goudrelle (Sous un ciel – Banquet du soir)

17h30

De la Goudrelle au Holiday Inn

22h00

22h30

23h00


Sessions du samedi

9h30 - 12h15 : AGA DE COPA

Lieu

Hangar 1 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

Plus d’informations disponibles ici.

9h30 - 12h15 : Requis de maintenance pour propriétaire d’aéronef

Lieu

Hangar 3 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

“L’entretien décrit a été effectué conformément aux exigences de navigabilité applicables.”  Qu’est-ce que cela signifie exactement ?   

Nous allons passer en revue les règlements qui vous concernent et donner un aperçu sur qui est responsable de l’entretien, sur la façon dont le RAC s’applique et de ce que vous devez faire pour maintenir votre avion en état de navigabilité.  Si vous avez des questions ou des préoccupations, c’est le bon moment pour vous renseigner sur l’entretien de votre construction amateur.  

Et, en passant, ce séminaire est admissible aux exigences de la formation périodique des pilotes de 24 mois du Règlement de l’aviation canadien. 


A propos du conférencier

Marc Bisson est inspecteur de la navigabilité de l’aviation civile à Transports Canada (région du Québec).  Il est membre de la COPA, de l’APBQ, de l’EAA et de son club local depuis plusieurs années. Il possède une licence de pilote privé avec qualification de vol de nuit, OTT et avion sur flottes et possède un avion qu’il vole sur roue, skis et flotteurs toute l’année.  

Il travaille pour le TCAC depuis 14 ans en tant qu’inspecteur de la navigabilité (maintenance), une partie de sa tâche consiste à superviser la surveillance de l’inspecteur MD-RA dans la région du Québec et toutes les questions de maintenance de l’aviation générale. 

Il est titulaire d’une licence AME avec le privilège M1 et M2 (gros et petits avions). 

Il a travaillé auparavant pour plusieurs grandes compagnies aériennes au Canada et à l’étranger.  Il a également travaillé pour une petite unité de formation au pilotage (FTU) en tant que PRM responsable de la maintenance. 

9h30 - 10h45 : Histoire des clubs avec Canadian Aviation Historical Society

Lieu

Hangar 4 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Les associations de pilotes, une excellente histoire qui vient de loin, le saviez-vous? 

Après la fin de la Première Guerre mondiale, il est devenu évident que l’armée canadienne aurait besoin d’une base de pilotes entraînés à partir de laquelle des ressources pourraient être puisées en cas de conflit futur.  

En 1926, le Ministère de la Défense Nationale (MDN) a convenu de fournir deux aéronefs gratuits à tout club d’aviation qui répondrait à certaines exigences, notamment en fournissant un aérodrome approprié à partir duquel voler et en trouvant au moins 30 membres qui étaient prêts à devenir des pilotes qualifiés.  

Le MDN subventionnerait également la formation au montant de 100 $ pour chaque certificat de pilote accordé et de 3 $ par heure de vol pour la formation entre les licences privées et commerciales. Cela semblait être une très bonne affaire pour les amateurs d’aviation.  

De 1928 à 1932, 23 aéroclubs subventionnés ont été enregistrés au Canada dans le cadre de ce programme. 


A propos du conférencier

Jim Mason a commencé sa carrière en aviation comme jeune observateur d’aéronefs dans les années 1960. Après avoir démarré une entreprise de lavage d’aéronefs à l’âge de 15 ans, il a par la suite été embauché comme garçon de ligne et nettoyeur d’avions chez Execaire Aviation, et après avoir obtenu sa licence de pilote commerciale, il est devenu répartiteur de vol et, par la suite, pilote professionnel de la compagnie. Cela a mené à une carrière de 40 ans au sein d’Air Canada et de HiFly, en plus de devenir un vérificateur aéronautique certifié.  

Il est actuellement Président de la section montréalaise de la Société Historique de l’Aviation Canadienne (CAHS) qui est la plus ancienne et la plus importante organisation au monde qui se consacre à la célébration et à la documentation du patrimoine aérien du Canada. 

11h00 - 12h15 : Photographie aérienne

Lieu

Hangar 4 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Vous aimez prendre des photos d’avion au sol ou en vol?  Apprenez les trucs d’un professionnel.  Quoi faire et ne pas faire pour arriver à faire des images exceptionnelles. 

Nous discuterons de la prise photo avec des appareils reflex ou similaires et à partir de téléphones intelligents ainsi que de l’aspect très important mais en général ignoré du post-traitement photo pour obtenir des images de qualité supérieure.  Quelques exemples de photos seront projetés. Les méthodes utilisées pour en arriver au résultat final seront discutées brièvement.  

La photo au sol 

Contextes de prise de photos; les mouvements autour d’un aéronef; les paramètres techniques : vitesse et ouverture, cadrage et perspective; l’éclairage naturel ou artificiel, l’arrière-plan, zoomer ou non, distance du sujet… et la sécurité lors de prise de photos à proximité d’avions au sol.  

La photo en vol 

Appareils DSLR (reflex), bridge, point and shoot et téléphones intelligents. Composition, intention, sujet et contexte sont plus importants que la caméra comme tel et sa qualité. Les téléphones intelligents sont de plus en plus performants et peuvent être une alternative aux « vraies » caméras. 

L’hélice, approche technique pour faire « disparaître » l’hélice et ne pas la figer, Gopro ou cellulaire : le « roling shutter » filtre neutre pour éviter les hélices en caoutchouc (bananes).  Les reflets, filtres polarisants, vêtements foncés, la position du soleil. 

Arroser et prier « spray and pray », méthode que j’utilise en vol, une technique ou plutôt une philosophie si on peut dire dérivée de la photo sportive. En sport, mode rafale maximum : arroser l’action et ensuite prier qu’on a le moment magique, en général ça fonctionne.  


A propos des conférenciers

Daniel Villeneuve

Daniel Villeneuve est pilote depuis plus de 30 ans et est un directeur photo renommé pour le cinéma et la télévision. Son savoir-faire a été reconnu deux années de suite, en 2019 et 2020, par des nominations aux Canadian Screen Awards dans la catégorie meilleure photographie, drame, pour les téléfilms “Sleeper” et “Mean Queen” Il a gagné deux prix Gémeaux et en a été finaliste à trois reprises. Il a aussi remporté le Best Cinematography Award du Canadian International Documentary Festival (Hot Docs).  

Il a développé au cours des années une expertise considérable pour les photos aériennes ainsi que les photos d’avion en vol ou au sol.   

 

Jean-Pierre Bonin  

Photographe d’événements aériens  

Depuis 20 ans et il est un collaborateur régulier du magazine COPA Flight. À lui seul, il compte plus de 1’700 photos sur les sites de références Airliners.net et Jetphotos.net et plus de 60’000 photos sur Flickr ! Impressionnant non?

13h30 - 14h45 : NAV CANADA sur l'espace aérien de Montréal 

Lieu

Hangar 2 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Au cours de cette séance, NAV CANADA traitera du circuit Ville-Marie; de ce qu’il faut faire lorsqu’un pilote n’est pas certain de ce qu’un contrôleur a dit; des nouveaux changements apportés au format des RSC; des vols photographiques autour de YUL; des départs à l’intersection (une nouvelle règle de l’OACI), de la relecture de l’autorisation (lorsqu’on demande de maintenir 1 500 pieds pour survoler l’aéroport) et de l’impact de la construction à YUL ainsi que des limites imposées par ADM. 


A propos du conférencier

Maxime est le plus jeune contrôleur de la Tour Dorval et il a hâte d’être remplacé à ce titre. Après avoir terminé dans les premiers de sa classe, Maxime a été envoyé de l’école directement à la Tour Dorval et s’est qualifié en 2017 à la tour la plus occupée de la FIR de Montréal. 

13h30 - 14h45 : la force aéronautique fédérale au Canada (en anglais)

Lieu

Hangar 4 à l’aéroport CYJN ( les panneaux seront disponibles)

À propos de la session

Puissance aéronautique fédérale au Canada

Vous voulez connaître vos droits en tant que propriétaire d’un hangar ou d’un aéroport ? Participez à ce spécial avec Glenn Grenier, partenaire, aviation chez McMillan LLP où nous nous concentrerons sur l’établissement, la construction ou la modification d’un aérodrome. Joignez-vous à nous pour en savoir plus sur le guide mis à jour de la COPA.

A propos du conférencier

 

Glenn Grenier a une pratique du contentieux commercial axée sur la construction et l’aviation.

 

Aviation – Glenn a représenté toutes sortes de clients dans des litiges liés à l’aviation à travers le Canada. Il est avocat général de la Canadian Owners and Pilots Association et de l’Association canadienne de recherche et de sauvetage aériens. Il a été choisi comme avocat collectif par la Cour supérieure de justice de l’Ontario pour représenter les passagers du vol Air Transit 236 à la suite de l’atterrissage forcé de ce vol aux Açores en 2001. Il a représenté des parties dans des cas de blessures et de décès injustifiés liés à des accidents d’avion, notamment le vol 358 d’Air France. Il a représenté des propriétaires d’aérodromes dans des conflits de compétence avec les autorités municipales et provinciales. Glenn a enseigné le droit de l’aviation à l’Université de Western Ontario pendant quatre ans.

Samedi soir


Sous un ciel – Banquet du soir

 

Ce banquet en soirée, qui aura lieu le samedi 25 juin 2022, comprendra une présentation de Kathy Fox, présidente du Bureau de la sécurité des transports, ainsi qu’une cérémonie de remise des prix aux bénévoles et aux boursiers COPA de l’année dernière.

Le banquet de cette année aura lieu à La Goudrelle, une cabane à sucre populaire à Mont-Saint-Grégoire.

Voir le menu complet ici.

Une navette sera fournie de l’aéroport et des hôtels désignés à la cabane à sucre.

Le billet comprend un ticket boisson pour le cocktail et un repas complet.

 

Dimanche 26 juin

 

8h00 – 12h00 : FBO ouvert

Horaire de la navette du dimanche

Holiday Inn à CYJN

8h00

8h30

9h00

9h30

Vous souhaitez assister au Rendez-vous aérien national et salon d’exposants ?

 

ACHETEZ VOS BILLETS ICI !