>

Category Archives: Non classifié(e)

Aperçu des récentes mises à jour du plan directeur de l’aéroport de Whitecourt

― Par Serena Lapointe, journaliste à l’Initiative de journalisme local, Whitecourt Press (Photo : Fireweedfour)

L’achat ou la location des terrains à CYZU et l’approvisionnement en carburant se situent au cœur du débat du comté de Woodlands. Voici les éléments qui s’ajoutent à l’équation.

En 2014, le comté de Woodlands a ébauché un plan directeur d’aéroport, lequel a été mis à jour en 2020 en intégrant l’analyse socio-économique des installations aéroportuaires, les occasions de développement de l’aéroport, la gestion des eaux pluviales, les conflits opposant les voilures fixes aux voilures tournantes, les options de propriété, les terrains d’approche de l’aéroport, l’examen de la certification et les plans de marketing. Cette mise à jour 2020 a été présentée au Comité consultatif de l’aéroport, qui a demandé que quelques autres éléments soient examinés, ce qui a donné lieu à un amendement du plan.

« Lors de l’examen du plan directeur de l’aéroport, un certain nombre d’intéressés ont été interrogés, notamment des locataires à l’aéroport, des instances gouvernementales locales et des utilisateurs de services aéroportuaires. Toutes ces informations ont été colligées », a déclaré André Bachand, directeur des infrastructures. « L’aéroport contribue à l’équivalent de 173 emplois à temps plein pour un PIB d’environ 13,5 M$. »

Sur le thème du marketing, plusieurs idées ont été lancées. « L’administration a déjà mis quelques éléments sur la table, tels que les courses aériennes de Formule 1 Air Racing de Reno en 2022 et le rendez-vous aérien national de la COPA en 2023. Nous plaçons de la publicité dans certains magazines d’aviation et faisons passer le mot de notre mieux. En 2022, l’aéroport devrait disposer de son propre site Internet lié au site du comté de Woodlands. Nous avons également l’intention de communiquer avec nos partenaires pour qu’ils affichent notre lien sur leurs sites Internet », a fait valoir M. Bachand.

« Certains membres du comité ont soulevé le point du transport qui était exploité à notre aéroport par le passé. Voici ce qui en est. En 2019, l’opérateur a perdu son contrat d’ambulance aérienne, lequel subventionnait les vols de passagers. Ce faisant, les vols ont graduellement diminué pour finalement cesser complètement. Ensuite, la COVID a frappé, entraînant les conséquences que l’on connaît. À ce moment-là, une autre entreprise avait témoigné son intérêt de reprendre le flambeau, mais la situation a eu pour effet de garder ce projet à l’étape d’intention jusqu’à maintenant », a précisé M. Bachand.

Lors de sa présentation, M. Bachand a évoqué la possibilité d’appuyer la structure aéroportuaire sur une commission. Le membre du comité Rob Magee a demandé si la modification de l’exploitation de l’aéroport changerait le modèle de financement.

M. Bachand a répondu : « Nous envisageons des partenariats égaux à l’aéroport. Cela changerait le financement, et cela changerait la pleine propriété de l’aéroport de Whitecourt (CYZU) ». M. Magee a ensuite commenté : « C’est un changement assez important, n’est-ce pas » ? « Effectivement, nous développerons sur le sujet ultérieurement », a ajouté M. Bachand.

Le président du comité, le conseiller Alan Deane, a rappelé qu’à la première ébauche du plan directeur de l’aéroport, l’une des priorités s’avérait les terrains à développer. « Les gens voulaient pouvoir acheter des lots pour construire des hangars ou autres, et potentiellement développer des occasions d’affaires. Une autre priorité était d’instaurer un système d’approvisionnement en carburant par carte d’accès. Nous sommes en 2022, et ce point est encore sur la table, n’est-ce pas » ?

« Oui, ce point est toujours sur la table », a confirmé M. Bachand. « Nous sommes actuellement aux prises avec quelques problèmes, mais j’ai confiance que nous en arriverons à pouvoir offrir de nouveau l’approvisionnement en carburant à l’aéroport. Ce serait essentiellement un accès libre-service avec carte de crédit. »

M. Deane a demandé si M. Bachand pensait que le comité pourrait se pencher sur ce point en 2022. « Certainement en 2022, je dirais », a indiqué M. Bachand. « J’aimerais aussi préciser qu’en ce qui concerne votre autre point – celui des terrains à l’aéroport – l’une des recommandations de la mise à jour du plan directeur est de ne PAS vendre de terrains dans l’enceinte de l’aéroport. Lorsque vous faites cela, vous perdez le contrôle de votre aéroport. »

M. Deane a demandé s’il était de pratique courante, dans des aéroports de taille similaire, de louer plutôt que de vendre des lots. « La plupart des aéroports louent des terrains. Certains sont parfois vendus à des intérêts privés, mais il n’y en a pas beaucoup. Je sais qu’il y a un aéroport dans le sud de l’Alberta où la municipalité a vendu des lots à un intéressé – et qu’elle envisage d’en vendre d’autres – mais c’est plus l’exception que la règle. »

Le membre Curtis Brownlee, un pilote qui possède un hangar à l’aéroport, a déclaré qu’il était nécessaire de connaître les intentions de l’administration pour décider s’ils devaient louer ou vendre. « Si vous vous adressez au privé, vous aurez de la difficulté à trouver des gens qui pourront se permettre à la fois de louer et de tenir un hangar, comparativement à l’acheter et le tenir. Si vous cherchez uniquement des clients industriels, la location se révèle l’option à privilégier. Si de justes nuances ne sont pas appliquées à ce chapitre, quand l’un souffrira, l’autre souffrira aussi », a-t-il expliqué.

M. Deane a demandé à l’administration si les parties prenantes étaient engagées dans le passage de la vente à la location. « Je ne pourrais pas dire que c’est une question qu’ils ont posée. C’est juste quelque chose que le consultant a observé, » a rapporté M. Bachand. « Actuellement, il y a des lots offerts en location et il y a des lots privés vacants. Je sais qu’un de ces lots vient d’être vendu dans le cadre d’un accord privé. » Pour que le comté prenne le contrôle d’un lot privé, il doit l’acheter au propriétaire actuel. « Je pense qu’il y a six ou sept lots privés, et environ huit lots peuvent être loués. Lors du dernier lotissement de comté, nous n’avons pas précisé la vocation des lots et ne les avons pas fait arpenter. De cette façon, nous pouvons louer un terrain d’un acre ou de trois acres selon les besoins d’un client éventuel. »

M. Brownlee a mis la tarification en contexte. « Les lots vendus l’ont été au prix de 30 000 $. Celui qui vient de se vendre – parce que vous ne pouvez plus acheter de nouveaux lots – l’a été au prix d’environ 180 000 $. Personne ne veut louer un terrain. Si vous vous présentez à une institution financière en tant que particulier pour emprunter de l’argent en vue de tenir un hangar, elle se moquera de vous, et ce, pour la simple raison que vous ne possédez pas le terrain. »

M. Magee a ajouté que certaines des propriétés privées ne disposent pas de hangar. « Donc, nous les avons vendues, et personne n’a rien construit, à part deux personnes. Peut-être qu’il faudrait désormais mettre une clause de promesse de construction dans les deux ans suivant l’achat. » M. Deane a conclu que le sujet de la location par rapport à la vente serait discuté plus en détail lors d’une prochaine réunion, tout comme les tarifs de location.

La CIFIB active sa troisième station UAT au sol

Texte fourni par la CIFIB

L’Association canadienne de diffusion d’informations en vol (CIFIB)  a activé sa troisième station de radiodiffusion par émetteur-récepteur à accès universel au sol (UAT) à Parry Sound (CNK4) en Ontario. Elle s’ajoute ainsi aux activités des stations de Stratford (CYSA) et de Burlington (CZBA) également en Ontario.

Rappelons que ces stations transmettent gratuitement des informations météorologiques sur la fréquence 978 MHz aux aéronefs équipés d’un récepteur ADS-B.

Voici quelques autres sites à ouverture prochaine : Oshawa (CYOO), Ottawa (CYOW) et Hanover (CYHS) en Ontario, ainsi que la première station à l’extérieur de cette province : High River (CEN4) en Alberta. Les informations de trafic NemoScout (écoles de pilotage) et FLARM/OGN (planeurs) arriveront aussi bientôt.

Pour en savoir plus sur le statut et les plans du CIFIB pour les stations à travers le Canada, prière de visiter le http://www.cifib.ca.

(Photo : CIFIB)

Qui peut utiliser les procédures de la RCAP ?

Si vous avez l’intention de voler en suivant une procédure d’approche aux instruments publiée dans le Restricted Canada Air Pilot (RCAP), vous devez en avoir l’autorisation.

En effet, vous devez savoir que seuls les opérateurs ayant une autorisation spécifique de Transports Canada (Ops Spec 099 ou 410), opérant sous les RAC 604, 702, 703, 704 et 705, peuvent légalement voler ces procédures car elles ont été conçues avec certains écarts par rapport à la réglementation. Ces écarts sont autorisés parce que la formation spéciale de l’équipage, les procédures opérationnelles et/ou les capacités de l’aéronef le permettent. En tant que pilote de l’aviation générale, il est important de comprendre pourquoi vous ne pouvez pas utiliser ces procédures.

Qui est considéré comme un opérateur 604 ? Un opérateur 604 est considéré comme un opérateur privé et s’applique à toute personne qui, dans le but de transporter des passagers ou des marchandises, pilote les aéronefs suivants :

• des avions de grande taille (MMHD de plus de 5 700 kg ou 12 566 livres) ;
• les aéronefs à turbine ;
• aéronefs pressurisés ; et
• aéronefs multimoteurs.

Les opérateurs de l’article 702-705 du RAC relèvent des services aériens commerciaux. Il devrait être clair qu’aucune de ces désignations ne s’appliquera à l’aviation générale.
Même si vous regardez un aéroport avec une procédure dans le RCAP et que vous êtes tenté d’utiliser cette approche, vous n’êtes pas autorisé à la piloter. Afin d’obtenir la permission d’utiliser les procédures de la RCAP, les opérateurs doivent prouver à Transports Canada un niveau acceptable de formation, de procédures et de performances de l’aéronef. Les procédures énumérées dans la RCAP ne sont tout simplement pas conçues pour être utilisées par des pilotes et des aéronefs sans autorisation. Limitez-vous aux procédures régulières du Canada Air Pilot, et soyez en sécurité.

(Photo : Adobestock)

Candidatures acceptées pour la bourse Captain Judy Cameron

La Northern Lights Aero Foundation a annoncé le lancement de la période d’acceptation des candidatures en ligne pour la troisième bourse annuelle Captain Judy Cameron d’Air Canada, créée en l’honneur de la première femme pilote de la compagnie aérienne. Les candidatures pour la bourse 2021-2022 seront acceptées jusqu’au 30 novembre 2021.

C’est la troisième année qu’Air Canada offre cette bourse, laquelle s’adresse aux femmes citoyennes canadiennes inscrites à un programme de pilotage pour avions à voilure fixe (dans un collège, une université ou une école de pilotage) ou à un programme de réparation et d’entretien d’aéronefs n’importe où au Canada.

Les modalités et le formulaire de demande sont accessibles sur le site Internet de la Fondation.

La Northern Lights Aero Foundation en est à sa 13e année de célébration des femmes dans les industries de l’aérospatiale et de l’aviation canadiennes. Parmi les autres initiatives mises de l’avant par la Fondation, notons un bureau de conférenciers, un programme de mentorat, un programme de bourses et un groupe de coordination.

(Image: Air Canada video)

Christine Gervais marque un an en tant que présidente et chef de la direction de la COPA

— Par Laura McLean, Coordonatrice en marketing et des communications, COPA

Le mois de juin 2021 a marqué le premier anniversaire de Christine en tant que présidente et chef de la direction de la COPA. Et quelle année cela a été ! Tous les événements en personne ont été annulés ou repoussés, mais cela n’a pas empêché Christine et l’équipe de continuer, de s’adapter et de redéfinir leur travail pour défendre les intérêts de nos membres et de l’aviation générale au Canada. Nous voulions marquer cette occasion en vous parlant de Christine, de sa première année en tant que présidente et chef de la direction et des objectifs de la COPA pour l’avenir !

L’intérêt de Christine pour l’aviation a débuté à Ottawa lorsqu’elle a obtenu une licence de pilote professionnel il y a plus de 20 ans – une licence qu’elle possède encore aujourd’hui, grâce au programme de formation des pilotes professionnels de l’Ottawa Flying Club.

Pour ce faire, les priorités stratégiques de Christine au cours des six premiers mois en tant que présidente découlaient du plan stratégique quinquennal de la COPA, qui a été développée en 2019 en collaboration avec le conseil d’administration, les capitaines de Club et les membres de la COPA. Cela comprenait ; devenir la voix reconnue, incontestée et unifiée de l’aviation générale, embrasser le secteur en pleine explosion des drones et favoriser une relation de collaboration et de coopération entre le conseil d’administration et le management de la COPA.

Au cours de l’année prochaine, la COPA poursuivra ses efforts de l’année dernière et se concentrera sur d’autres priorités du plan stratégique. Cela comprend l’élaboration de nouveaux programmes, tels qu’un programme de leadership et de mentorat et la création de plus de ressources et de soutien pour les Clubs COPA. L’équipe continuera à accroître les communications numériques dans un effort continu pour aider les membres à gérer leur adhésion plus efficacement et à réduire les déchets.

L’ambition de Christine, combinée à son éthique professionnelle, démontre qu’elle est prête et capable de relever de nouveaux défis. La nouvelle équipe de la COPA, combinée à l’appui solide et dévoué des administrateurs élus du conseil d’administration, permettra à la COPA de poursuivre sa mission qui consiste à faire progresser, à promouvoir et à préserver la liberté de voler au Canada.  Pour en savoir plus, consultez le magazine Flight de ce mois-ci.

(Main photo: Bob Burns of the Kawartha Lakes Flying Club)

Rencontrez les lauréats du prix du bénévolat 2021 de la COPA !

Prix commémoratif John Bogie – Guy Devenny

Le prix commémoratif John Bogie est décerné à une entreprise d’aviation, une organisation, une personne, une agence gouvernementale ou un ministère qui a rehaussé l’image de l’aviation générale (AG) au Canada. Cette année, le prix commémoratif John Bogie est décerné à Guy Devenny, qui était un instructeur de vol, un pilote de brousse, un défenseur de l’aviation et un mentor irremplaçable pour beaucoup. Guy est un membre honoré du Saskatchewan Aviation Hall of Fame et a effectué son dernier vol vers l’ouest le 1er juin 2021.

Il a consacré son temps au mentorat, au bénévolat et à aider les autres à réaliser leur potentiel en aviation et dans leur vie quotidienne. Aujourd’hui, ses mentorés sont devenus avec succès de nombreux leaders de l’industrie de l’aviation de notre pays et du monde entier. L’impact de Guy sur l’aviation se fera sentir pendant de nombreuses années encore.


Prix de la présidente – Gordon Price

Ce prix est décerné chaque année à une ou plusieurs personnes qui ont apporté une contribution notable à l’aviation générale au Canada. Cette année, le prix du président est décerné à Gordon Price, qui a été le fer de lance et le chef de file de la coalition visant à sauver l’aéroport d’Owen Sound, ainsi que pour ses efforts visant à accueillir en toute sécurité un spectacle aérien pendant la pandémie.

En 2020, de nombreux spectacles aériens ont dû être annulés ou reportés, mais Gordon a pris sur lui de travailler avec les autorités aéroportuaires d’Owen Sound pour organiser un spectacle aérien à l’aéroport de la communauté Billy Bishop. Le spectacle a connu un succès énorme et a été une source d’inspiration pour de nombreuses personnes en ces temps difficiles.

Plus tôt cette année, le conseil municipal d’Owen Sound a instauré une taxe d’atterrissage pour tous les aéronefs, y compris ceux de l’aviation générale. Les efforts incessants de Gord pour faire supprimer ces frais, qui sont toujours en cours, démontrent sa passion pour l’aviation générale et son dévouement envers notre liberté de voler.

Consultez la page Facebook Save Owen Sound Airport ici.


Prix du chef du conseil d’administration – Trekker Armstrong

Le prix du chef du conseil d’administration est décerné à tout membre de la COPA qui a fait preuve d’un engagement exceptionnel envers nos objectifs de maintien de notre liberté de voler. Cette année, le lauréat du prix du président est Trekker Armstrong.

Trekker est pilote depuis son adolescence et tout au long de sa carrière, il a apporté des contributions importantes à la communauté de l’aviation générale. Trekker Armstrong est membre à vie de la COPA et a été capitaine du Club 134, membre du conseil d’administration de la COPA en tant que représentant régional de l’Alberta et a assumé le rôle de secrétaire et de président du conseil d’administration. En dehors de la COPA, il a été directeur du Calgary Flying Club, est membre de l’EAA, de la Calgary Mosquito Society et membre à vie du Hangar Flight Museum. Toutefois, son plus long engagement bénévole envers la COPA a été de représenter la famille Armstrong en présidant le comité de la bourse d’études Neil J. Armstrong de la COPA. Trekker a participé à l’examen de centaines de demandes au fil des ans et a aidé de nombreux aspirants aviateurs à poursuivre leur rêve de voler.

L’année 2021 marque le 26e anniversaire de la bourse d’études COPA Neil J. Armstrong, dont la genèse est due à l’initiative de Ken McNeil, qui a présidé le comité de sélection pendant plusieurs années avant de passer le relais à Trekker, le fils de M. Armstrong.

Trekker Armstrong préside le comité des bourses d’études depuis maintenant plus de deux décennies.

Depuis la création du fonds en 1996, la COPA a remis à 72 bénéficiaires plus de 282 000 $.


Prix de l’éditeur – Phil Lightstone

Le prix de l’éditeur est décerné à une personne qui a apporté une contribution importante à la revue COPA Flight. Le lauréat du prix de la rédaction de cette année est Phil Lightstone.

L’aviation, l’écriture et le partage des connaissances font partie de l’ADN de Phil. Phil est un collaborateur de longue date de la COPA, son premier article ayant été publié dans COPA Flight en 1996. Phil contribue mensuellement à COPA Flight par le biais de chroniques récurrentes, Plane Tech et Plane Investments, où il écrit sur la technologie et les finances de l’aviation. Il rédige également de courts articles pour le bulletin hebdomadaire eFlight de la COPA. À ce jour, Phil a rédigé plus de 100 articles pour la COPA et a fait une présentation sur le coût total de possession des avions lors du rendez-vous aérien de la COPA. Phil écrit également pour le magazine WINGSAviation ConsumerCanadian Aviator et Helicopters Magazine. Phil a présenté de nombreux sujets lors de divers événements, notamment, les webinaires de l’EAA, le Club 44 de la COPA, les séminaires sur la sécurité de Transports Canada et les Ninety-Nines. En 2019, Phil a lancé son podcast, appelé PlaneTalk, qui peut être écouté sur les plateformes de podcast Apple, Google et Spotify, avec plus de 70 épisodes.


Prix des directeurs

Le conseil d’administration de la COPA offre une reconnaissance régionale aux nombreux efforts déployés pour faire progresser, promouvoir et préserver notre liberté de voler au Canada.

  • Glen Cooper
  • Eric Cummings
  • John Leggat
  • Les Balla
  • Ken et Colette Pierce
  • Glen Bruno Bradley
  • Mike Edgar
  • Brent Bidston
  • Jack Searson
  • Naor Cohen et l’équipe Casey Aerocamping
  • Normand Prenoveau
  • Paul Easson
  • Doug Chisholm
  • Aero Club de la C.-B.
  • Phil Lightstone


Glen Cooper

Glen savait dès son plus jeune âge qu’il allait devenir pilote – enfant, il accompagnait son père lors de vols en Beaver, Otter, DC-3 et Cansos. Glen s’est joint à la COPA en 1969 après avoir appris à piloter au Gander Flying Club. Il a volé dans la brousse, avec de petites compagnies aériennes et en entreprise, en tant qu’inspecteur de l’aviation civile de Transports Canada. Il est ensuite devenu directeur des opérations de l’opération d’ambulance aérienne et de bombardement d’eau du gouvernement de Terre-Neuve. Glen partage fréquemment de nombreuses photos et histoires sur l’histoire de l’aviation sur les médias sociaux et il partage librement et généreusement ses connaissances, son expérience et sa passion pour l’aviation. Glen est un mentor et une source d’inspiration pour de nombreux pilotes à travers le pays.

Eric Cummings

Eric a commencé à voler plus tard au cours de sa carrière en affaires, comme une liste de choses à faire avant de mourir. Avec l’enthousiasme de la jeunesse, il a appris à voler, a acheté un avion, a construit un hangar et s’est lancé dans des travaux d’amélioration du terrain d’aviation qui ont donné une nouvelle vie à l’aérodrome de Woodstock, au Nouveau-Brunswick. Le dernier projet d’Eric a été d’amener l’aviation aux jeunes membres de la communauté et au cours de la dernière année, il a mis sa détermination et ses ressources financières au service de la mise en œuvre d’un programme crédité de cours de pilotage privé au sol dans le programme d’études de l’école secondaire locale. Avec une première classe de 20 élèves diplômés cette année, il espère qu’avec l’appui du ministère provincial de l’Éducation, ce programme servira de modèle pour un déploiement provincial beaucoup plus important dans les années à venir.

John Leggat

John Leggat est un pilier de l’aviation générale canadienne depuis plus de 50 ans. Ses connaissances, son engagement envers l’industrie et surtout, son professionnalisme discret témoigne de sa longue et fructueuse carrière. Après avoir travaillé l’été et d’innombrables week-ends avec son père chez Leggat Aviation, John Leggat s’est joint à l’entreprise en 1970 après avoir obtenu un diplôme en génie mécanique de l’Université de Waterloo. Au fil des ans, Leggat Aviation est devenu un nom bien connu au sein de la communauté aéronautique, ayant représenté Champion/Citabria, Mooney, Waco, le Grumman, un centre de service autorisé Piper. John est un père très fier de ses deux filles, Kate et Meaghan et de ses quatre petits-enfants.

Les Balla

Les s’est joint à la COPA en 1966 après avoir appris à piloter à l’aéroport de Toronto Island en 1962. Peu après avoir obtenu sa licence de pilote, il a commencé un apprentissage chez Leavens Brothers en 1962 en tant que technicien d’entretien d’aéronefs (TEA). Au début de sa carrière, il détenait l’une des deux seules licences de TEA au Canada pour les ballons. Son engagement envers l’histoire de l’aviation canadienne a été sa plus grande contribution à la COPA et à ses membres. Les a toujours été prêt à partager ses vastes connaissances en matière d’entretien d’aéronefs, qu’il a acquises en possédant, en reconstruisant et en restaurant cinq aéronefs historiques, y compris le Harvard de tête piloté par le membre de la COPA Pete Spence, de la Canadian Harvard Aerobatic Team. Les continue d’être actif dans la restauration d’aéronefs, construisant un de Havilland Gypsy Moth et un Sopwith Pup, tout en pilotant activement son de Havilland Tiger Moth.

Ken et Colette Pierce

Ken et Colette Pierce ont été des promoteurs enthousiastes de l’aviation générale pour les affaires et les loisirs. Ils ont fait la promotion de l’aviation en prenant la parole lors d’événements publics, dont l’une des récentes réunions Zoom de la COPA Saskatchewan, en décrivant leurs vols en Australie, en organisant leur populaire rassemblement annuel sur leur piste en herbe dans l’ouest du Manitoba, et en dirigeant et en faisant la promotion des Flying Farmers.

« Merci pour ce prix. Pour nous, l’aviation nous a ouvert de nombreuses possibilités de voyager au Canada et dans d’autres pays. Nous avons rencontré des gens extraordinaires et nous voulons partager ces expériences avec d’autres. Bien que ce prix nous ait complètement surpris, nous apprécions le fait que d’autres aient remarqué nos efforts pour promouvoir l’aviation. Bien que nous appartenions à de nombreuses organisations, nous pensons que la COPA est la mieux placée pour protéger notre liberté de voler en traitant avec tous les niveaux de gouvernement. Maintenant… nous voulons simplement encourager tout le monde à sortir et à profiter de cette liberté de voler ! » 

Glen Bruno Bradley

Bruno est la force motrice de la réhabilitation de la piste d’atterrissage de Red Deer Forestry, aux portes des Rocheuses de l’Alberta. Il consacre chaque moment libre au CFR7 pour rendre la piste sûre et utilisable. L’année dernière, il a organisé l’installation de ruches d’abeilles pour clôturer la piste afin d’assurer la sécurité des pilotes et des chevaux sauvages qui s’y trouvent souvent. Il a également contribué à la construction d’un abri à l’aéroport pour que les pilotes puissent y faire une escale de sécurité ou y camper. La piste de Red Deer Forestry est une ruche d’activités de AG et sans les efforts de Bruno, la piste serait encore un pâturage de chevaux sauvages qui ne serait pas sûr pour les avions. Les efforts de Bruno sont populaires sur les médias sociaux, ce qui encourage encore plus les pilotes à utiliser ce joyau qu’est l’aéroport situé sur les rives de la rivière Red Deer.

« Je tiens à préciser à tous que je ne suis que la pointe de l’iceberg que l’on voit et que j’accepte au nom de tous les mouvements d’aviation de base. Des gens sont venus nous aider de toutes les provinces du Canada, du Yukon, de l’Alaska, du Montana, de l’Idaho et des cow-boys du Wyoming. Enfin et surtout, merci. Je n’ai jamais rêvé que l’idée ou le concept de pilotes pour les pilotes résonnerait si fortement avec la famille de base de l’aviation générale. Il est étonnant de voir tout ce qui est et a été accompli sans aucune aide ou financement extérieur à notre communauté aéronautique. Je crois que le sentiment de joie qui découle de l’indépendance et de la liberté est célébré de manière exponentielle. Un grand merci à tous de la part (pour citer Ken Zak) du pilote le plus beau de Carhartts ! »

Mike Edgar

Mike est impliqué dans Angel Flight Alberta depuis plus de 4 ans – en tant que directeur, pilote et collecteur de fonds. En plus de sa participation à l’ACRSA et de la collecte de fonds pour des organismes de bienfaisance par l’entremise de l’organisation Twinkle Tours – Grande Prairie, Mike donne bénévolement de son temps en tant que pilote à COPA pour les jeunes et aide les pilotes par le biais du mentorat et de la mise en relation.

« Dans ma vie, j’ai eu la chance d’avoir de grands modèles et mentors, alors je souhaite pouvoir offrir la même chose aux autres. Cela m’a conduit à m’engager dans de nombreuses organisations caritatives, mais ce qui me plaît le plus, c’est d’avoir l’occasion de faire découvrir à quelqu’un les merveilles du vol. Que ce soit à l’occasion d’un voyage de Noël ou par le biais du COPA pour les jeunes, le regard d’une personne qui découvre cette perspective unique me remplit de joie.

Depuis quelques années, je suis bénévole en tant que directeur et pilote d’Angel Flight Alberta. C’est le summum pour moi, de rencontrer ces gens merveilleux et de les aider dans des moments difficiles en leur offrant la commodité d’un vol, qui leur redonne des minutes et des heures de leur vie qu’ils auraient autrement passées à parcourir de grandes distances à des coûts qu’ils ne peuvent souvent pas se permettre. Souvent, pendant le vol, ils disent que pendant une partie du voyage, ils oublient pourquoi ils voyagent.

C’est donc avec humilité que j’accepte ce prix au nom de tous les aviateurs et bénévoles qui assurent les vols de l’ange. »

Brent Bidston

Après avoir piloté des avions de ligne pendant 30 ans, Brent a créé une unité de PEP AIR dans la vallée d’Elk. Brent a également fondé Angel Flight – East Kootenay, qui offre des vols gratuits aux résidents de l’East Kootenay pour se rendre à des rendez-vous médicaux à Kelowna et Trail, en Colombie-Britannique.

Jack Searson

En 1977, pendant sa formation pour obtenir sa licence de pilote, Jack est devenu membre de la COPA. Il attendait avec impatience le début de chaque mois où il pouvait lire les articles que contenait le journal jaune Flight. Plus tard, Jack s’est joint au Club 45 Goderich et, plus tard, au Club 172 Kincardine en tant que co-capitaine. Au fil des ans, Jack a soutenu le fonds de défense du droit de voler et le programme COPA pour les jeunes. Un sourire sur le visage d’un enfant après son premier vol réchauffe le cœur de Jack et il croit que c’est ce qu’est l’aviation.

Naor Cohen et l’équipe Casey Aerocamping

L’aviation et le vol ont toujours été des passions pour Naor. Ayant grandi à deux pas de CYUL, les avions faisaient partie de la vie quotidienne de Naor. Au milieu de la trentaine, Naor a obtenu son brevet de pilote et aujourd’hui, il vole à la fois pour le plaisir et pour les affaires et il initie des centaines de personnes à l’aviation par le biais de découvertes en vol et de l’aéroclub Stratos Aero de son équipe. La réalisation la plus passionnante de Naor a été de devenir un pilote d’avion de guerre aux commandes de l’Albatros L-39 et d’inspirer la prochaine génération sous l’égide de Breitling.

Naor et ses collègues travaillent sur un projet ambitieux visant à transformer la piste d’atterrissage de Casey, en Haute Mauricie, au Québec, en une destination d’aérotourisme pour les pilotes et les propriétaires d’avions de tout le Canada et des États-Unis.

Normand Prenoveau

Normand est un défenseur de l’aviation générale au Canada. Il a joué un rôle déterminant dans l’introduction de services nouveaux et novateurs, tels qu’une voiture de service, une webcam sur place, des observations météorologiques, un nouveau site Web, un magazine mensuel en ligne pour les membres, etc. à l’aéroport de Saint-Jean-sur-Richelieu. Normand s’est opposé à la fermeture de trois pistes et a gagné. Il y a quatre ans, Normand a également travaillé pour obtenir la construction de hangars pour les pilotes privés de la communauté.


Prix de mérite

Décerné aux membres de la COPA qui font quelque chose de spécial pour promouvoir les objectifs de la COPA, que ce soit individuellement ou sur une période de temps.

  • Maurice Prud’homme
  • David McIntosh
  • Anthony Kokai-Kuun
  • Jim et Elizabeth Walker
  • Norm Paterson
  • Allen et Jane Joy
  • Richard Reetz
  • Roger Blager
  • Shane Armstrong
  • Club COPA no.4
  • Harold Fast


Maurice Prud’homme

Maurice, capitaine du Club 169 de la COPA, organise le célèbre Mo’s Fly-In depuis 32 ans. Toujours le dernier samedi de février sur la rivière des Outaouais, à un mille à l’ouest du VOR d’Ottawa – qu’il pleuve ou qu’il vente ! La plupart du temps, si les conditions météorologiques le permettent, Maurice ouvre une piste de 3000 pieds sur la rivière pour permettre aux avions de s’y rendre. Maurice était l’ancien chef cuisinier de Pierre Elliott Trudeau et pendant les rendez-vous aériens, il cuisine et fournit son fameux chili et d’autres aliments et boissons non alcoolisées à ses propres frais. Il commence à planifier le rendez-vous aérien à l’automne et ne peut souvent pas dormir quelques jours avant, car il est trop excité par l’événement !

David McIntosh

Licencié de son emploi dans une compagnie aérienne pendant la pandémie, David s’est replongé dans la communauté aéronautique locale, faisant du bénévolat au BC Museum of Flight, rétablissant son certificat d’instructeur et enseignant à un groupe de pilotes les joies de la roue arrière et du vol acrobatique. Sa passion pour l’aviation est évidente dans ses comptes de médias sociaux et dans sa volonté d’enseigner.

Anthony Kokai-Kuun

Anthony a exploité une compagnie aérienne locale en Colombie-Britannique. Aujourd’hui, il est commandant de bord d’un A330 (mis à pied par Air Transat), instructeur de vol de classe 1 et auteur. Il fait un travail remarquable en Colombie-Britannique en donnant des séminaires et en promouvant la sécurité aérienne.

Jim et Elizabeth Walker

Elizabeth et Jim aiment créer un endroit pour partager de la bonne nourriture et des histoires intéressantes. Les pilotes aiment les deux. Ils croient fermement à : « la vie est ce qui se passe quand on se montre. »

Norm Paterson

« Je me sens très chanceux de faire partie de la communauté de l’aviation générale au Canada. La coopération et le soutien des pilotes et des techniciens d’entretien d’aéronef (TEA) avec lesquels j’ai travaillé ont été vraiment merveilleux. Quel groupe de personnes formidables ! »


Prix d’appréciation

Ce prix est décerné à des non-membres de la COPA qui font quelque chose de spécial pour soutenir ou promouvoir l’aviation générale.

  • Curtis Penner
  • Susan Meyer
  • NAV CANADA Équipe Saskatchewan
  • Don Patrick
  • Flight Plan Marketing

Curtis Penner

Curtis a accumulé plus de 2000 heures de vol au cours des 15 dernières années, volant d’un océan à l’autre au Canada, ainsi que des voyages aux États-Unis et aux Bahamas. Parmi les avions qu’il a possédés, on compte un C150 et un PA 28-180, et Curtis pilote actuellement un RV-10 et un Bearhawk Patrol. De plus, « chaque fois que nous voyageons, nous louons un avion pour voir le pays, y compris des vols en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Costa Rica. » Les restrictions de voyage de 2020 nous ont incités à explorer le Manitoba en localisant, cartographiant et atterrissant sur 243 pistes privées (jusqu’à présent) dans le cadre du projet « MB 150. »

Susan Meyer

Susan a travaillé au fil des ans pour fournir des nouvelles semi-régulières à tous les pilotes de la région de Peace River (Alberta et Colombie-Britannique) et aux autres parties intéressées par l’aviation. En compilant une liste de diffusion et en la tenant à jour, en rassemblant des informations sur les événements actuels, en soutenant des événements sociaux et en encourageantes diverses activités d’aviation, elle a rendu un service louable pour la liberté et le plaisir de voler. Susan est un personnage comme tant d’autres femmes impliquées dans l’aviation, des femmes qui soutiennent, encouragent et souvent aident à financer les projets familiaux, qu’il s’agisse de construction ou de vol. Arnie, le mari de Susan, est actuellement dans un projet de construction avec un Highlander.

« Il n’y a pas beaucoup d’endroits où des expériences joyeuses peuvent aussi créer une voie vers des occupations utiles au monde. Voler pour le plaisir et comme aide au travail ou choix de carrière. J’ai la chance d’avoir eu un collègue enseignant qui m’a dit « si nous avions un pilote et un avion, nous pourrions aller à la Coupe Grey. » Je n’ai jamais fait la deuxième partie, mais j’ai rencontré des gens merveilleux avec de bonnes organisations comme la COPA pour promouvoir l’industrie et les activités pour la sécurité ainsi que la protection locale et nationale de notre industrie. Je vous remercie pour cet honneur et je vous invite à venir visiter la région de la paix dans le nord-ouest de l’Alberta et le nord-est de la Colombie-Britannique. »

NAV CANADA Équipe Saskatchewan

« Le personnel de NAV CANADA à la tour de Regina et à la FSS est fier d’offrir un service exceptionnellement sécuritaire, auquel le professionnalisme de nos clients – dont plusieurs sont membres de la COPA – contribue de façon positive. Nous sommes reconnaissants des occasions et des expériences que nous avons eues avec la COPA ; nous avons appris et partagé, tout en contribuant à rendre le ciel plus sûr et à renforcer les liens entre les membres de l’industrie de l’aviation. Ce prix est l’aboutissement de la relation établie avec la COPA et nous en sommes reconnaissants. »

Don Patrick

Don Patrick, membre fondateur et porteur du flambeau de l’aéroclub de Squamish depuis ses humbles débuts en 1970. La communauté aérienne locale a fait pression avec succès pour que l’aéroport local soit nommé Don Patrick Field en 2020, l’année même où le club a célébré son 50e anniversaire. Ayant fait partie de l’exécutif du club pendant presque toute cette période, Don a également conservé les dossiers et les archives du club pendant toutes ces années pour la prochaine génération.

Flight Plan Marketing

« Lorsque la pandémie a frappé, ma carrière de pilote de ligne a été mise en suspens. Comme je ne suis pas du genre à rester inactif, j’ai rapidement décidé d’utiliser mes compétences en marketing numérique et d’aider les petites entreprises et les organisations à effectuer des transformations numériques. En m’appuyant sur mes collègues du secteur, j’ai pu aider mes clients non seulement à survivre pendant cette année éprouvante, mais aussi à prospérer dans un monde post-pandémie. Je partage ce prix avec notre formidable équipe de professionnels du marketing, et nous rendons hommage à notre tour aux clients qui nous ont fait confiance. Quand on a l’amour de l’aviation dans le sang – même quand on ne vole pas – on ne peut s’empêcher de regarder vers le haut ! Flight Plan Marketing est une agence à service complet spécialisée dans l’image de marque, la conception et le développement de sites Web, l’optimisation et le marketing des médias sociaux. »

2020 GAGNANTS DU PRIX BÉNÉVOLE

PRIX DU PRÉSIDENT

Présenté une personne, entreprise, organisation ou agence gouvernementale qui a démontré un soutien exceptionnel pour la sécurité, l’éducation ou le développement de notre communauté aéronautique.

RÉCIPIENDAIRE 2020: CAMERON BOEKHOFF D’OTTAWA, ON

Vous pouvez consulter les lauréats précédents du Prix du Président ici.

PRIX DU CHEF DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Présenté un membre COPA qui a démontré un engagement exceptionnel envers notre objectif de maintenir notre liberté de voler.

RÉCIPIENDAIRE 2020: DAVID SPRAGUE DE TORONTO, ON

 

PRIX DE L’ÉDITEUR

Présenté à une personne qui a apporté une contribution substantielle au magazine COPA Flight de l’année précédente. Sélectionné par l’éditeur de COPA Flight.

RÉCIPIENDAIRE 2020: JEAN-PIERRE BONIN DE LAVAL, QC

Pour vos contributions photos à COPA Flight

Notre éditeur de COPA Flight, Steve Drinkwater, a nommé un photographe pour ce prix qui est souvent présenté pour un article de COPA Flight. Jean-Pierre a fait un travail phénoménal et nous espérons qu’il continuera d’envoyer des photos de plus en plus fantastiques pour le magazine COPA Flight. Félicitations, Jean-Pierre, et merci pour tout ce que vous avez fait pour soutenir COPA. Excellent travail, merci.

PRIX DES DIRECTEURS

En reconnaissance de vos efforts personnels pour faire progresser, promouvoir et préserver notre liberté de voler au Canada.

LES RÉCIPIENDAIRES DES PRIX DES DIRECTEURS 2020

  • L’Association des pilotes et propriétaires de hangars de Saint-Jean-sur-Richelieu, QC – CYJN
    • Une organisation incroyable, le Club COPA 160. Ils ont 230 membres et ce club solide est très actif dans COPA for Kids. Ils travaillent également avec la direction de la ville et ont repris les opérations FBO, ils vendent l’Avgas et vous offrent un excellent service lorsque vous atterrissez. Ils organisent également de nombreuses sessions de sécurité et de formation sur divers aspects de l’aviation. Un groupe très dévoué.
  • Yvan Albert, Pierre Boudreault, Gilles Lambert, QC
    • Un prix commun est décerné à Yvan, Pierre et Gilles. Ces messieurs ont travaillé très fort pour essayer de sauver leur aérodrome local, un projet qui fait toujours l’objet de nombreuses discussions. Leurs efforts sont très appréciés malgré la décision actuelle. Nous les remercions d’avoir travaillé sur ce projet et espérons une meilleure solution à l’avenir.
  • Munden Critch, NL
  • Mervin Zinck, NS
  • Gabriel Muglia, ON
  • Geordie Dalglish, ON
  • Clayton Smith, ON
  • Wade Cook, ON
  • Ken Zachkewich, AB
  • Ruf May, AB
  • Ryan Van Haren, BC

PRIX DE MÉRITE

 

PRIX D’APPRÉCIATION

Merci pour vos efforts à soutenir la liberté de voler au Canada.

LES RÉCIPIENDAIRES DES PRIX D’APPRÉCIATION 2020

  • COPA Club 52 –Trois-Rivières, QC
    • 2019 a été une année chargée pour le club COPA 52. Ils ont organisé un rendez-vous aérien qui comprenait une visite historique touristique de la ville. C’était un excellent moyen d’impliquer les conjoints dans une activité non liée à l’aviation tout en appréciant la joie du vol.
  • Bell Island, Newfoundland
  • South Shore Regional Airport (CYAU)
  • Nicole Wardstrom, BC
  • Horst Romani, BC
  • Janine Cross, BC

Nouvelle coordonnatrice d’événements COPA.

Tessa Toutant de Winnipeg s’est jointe à l’équipe de COPA en tant que coordonatrice d’événements.  Elle sera responsable de la planification et de l’organisation professionnelle de tous les événements sous la responsabilité de COPA.

Tessa Toutant, coordonnatrice d’événements

– De Winnipeg, MB

– Diplômée du Programme Recreation Management and Community Development de l’Université du Manitoba

– A participé à la planification de la conférence annuelle de lAssociation de recherche Voyages & Tourisme 2015 à Niagara Falls, Ontario

– Coordination d’événements avec l’Institut de recherche sur la santé, loisirs et performances humaines de l’Université du Manitoba

– Membre du Conseil consultatif chargé de superviser la planification du Red Dress Gala du Manitoba en appui à la santé cardio-vasculaire des femmes

– Fan d’avions d’époque et de camping sous l’aile

– Parfaitement bilingue dans les deux langues officielles