Nommé eDA40, le nouvel aéronef optera pour la technologie de batterie EPiC d’Electric Power Systems et l’écosystème qui l’accompagne. L’annonce en a été faite le 12 octobre.

Depuis 2011, Diamond effectue des recherches et développe des solutions de plateformes électriques et hybrides. Au Salon du Bourget 2011 (à Paris) – en coopération avec Siemens – Diamond avait présenté le DA36 E-Star, décrit alors comme le premier avion au monde doté d’un système d’entraînement électrique hybride en série sur le modèle du motoplaneur HK36.

Deux ans plus tard, le DA36 E-Star 2 était présenté au même Salon, proposant des performances améliorées et une charge utile accrue. Diamond explique que des recherches plus poussées sur des solutions électriques et hybrides ont conduit à une collaboration plus poussée avec Siemens, avec comme résultat le lancement de la prochaine génération de moteur hybride : le HEMEP. Ce multimoteur hybride électrique fut le premier moteur au monde à offrir une consommation de carburant plus faible (avec une efficacité plus élevée) et un niveau sonore réduit.

Après des recherches approfondies et de nombreuses heures d’essais en vol sur des plateformes électriques et hybrides, Diamond dit être mesure d’offrir une solution tout électrique au marché de l’aviation générale (AG) avec son eDA40.

« Nous sommes ravis d’annoncer notre nouveau partenariat avec Electric Power Systems », a déclaré Scott McFadzean, chef de la direction de Diamond Aircraft Industries Canada. « L’eDA40, avec sa cellule éprouvée, sa capacité de recharge rapide et ses faibles coûts d’exploitation, s’avérera assurément un excellent avion d’entraînement. La sortie de cet aéronef vient consolider la position de Diamond comme chef de fil mondial de l’AG. »

Diamond a décidé de s’associer au spécialiste de batteries Electric Power Systems pour intégrer l’écosystème EPiC dans l’eDA40 : un dérivé de la plateforme DA40 certifiée existante. Le module de batterie d’Electric Power Systems sera équipé d’un système de charge rapide CC, capable de recharger un avion à plat en moins de 20 minutes. Les batteries seront installées dans une nacelle ventrale conçue sur mesure, située entre le moteur et la cloison avant.

L’avion sera équipé du plus récent habitacle vitré Garmin G1000 NXi et de plusieurs modules d’avionique complémentaires. Son autonomie de vol devrait atteindre 90 minutes comme les technologies de batterie évoluent rapidement. Selon Diamond, l’eDA40 devrait réduire les coûts d’exploitation jusqu’à 40 % par rapport aux avions à pistons traditionnels.

Les premiers vols de l’eDA40 sont prévus pour le deuxième trimestre 2022. Sa certification est attendue en 2023.

(Image : Diamond Aircraft)