Catalyst est le premier turbopropulseur moderne à régulation numérique à pleine autorité (FADEC) de GE, destiné à la gamme de moteurs 850 à 1600 HP. (Photo : GE Aviation)

Le jeudi 30 septembre, GE Aviation a effectué un premier vol avec son moteur Catalyst sur un banc d’essai Beechcraft King Air. Entièrement conçu et fabriqué en Europe, ce moteur est décrit par l’entreprise comme le premier turbopropulseur entièrement nouveau à faire son entrée dans le monde de l’aviation d’affaires et générale depuis plus de 50 ans.

L’aéronef a décollé de l’aéroport de Berlin en Allemagne pour y revenir après un vol d’une heure et 40 minutes. Le programme du moteur Catalyst a été officiellement lancé en 2015. Le premier tour de piste du turbopropulseur sur le banc d’essai volant a commencé en décembre 2020. En parallèle, GE Aviation Turboprop a également livré son premier moteur apte au vol à son client de lancement, Textron Aviation, pour le monomoteur Beechcraft Denali. À ce jour, 16 moteurs d’essai ont cumulé plus de 2600 heures de fonctionnement dans le cadre d’essais au sol, et ont réalisé quatre essais de certification.

« Nous sommes très heureux de ce premier vol réussi, et tout aussi fiers de notre équipe de professionnels et de spécialistes venus de toute l’Europe », a déclaré Riccardo Procacci, PDG et directeur général d’Avio Aero et de GE Aviation Turboprop Engines. « Le premier vol du Catalyst ouvre un monde de possibilités sur le marché de l’aviation d’affaires et générale avec notre client de lancement Textron Aviation, mais aussi dans l’espace de la défense pour des applications comme les drones et les appareils d’entraînement. Il peut être, en outre, un noyau super efficace qui peut ouvrir notre chemin vers l’hybridation du vol. »

Catalyst est le premier turbopropulseur moderne à régulation numérique à pleine autorité (FADEC) de GE, destiné à la gamme de moteurs 850 à 1600 HP. Le FADEC est capable de fournir une commande de la puissance et de l’hélice semblable à celle d’un avion à réaction, avec un seul levier, et il réduit la charge de travail du pilote, explique la compagnie, tout en offrant un plus grand niveau de contrôle et de réactivité.

« Le premier vol a été un grand succès, tout s’est parfaitement déroulé », a indiqué Sigismond Monnet, pilote d’essai en chef. « En fait, nous avons volé plus longtemps que prévu et le moteur a fonctionné comme nous l’avions planifié. J’ai hâte de poursuivre la série d’essais en vol et d’élargir le domaine de vol du Catalyst. »

Selon GE Aviation, le moteur Catalyst est une conception originale de turbopropulseur qui offre un changement radical en matière de rendement, et il s’avère le premier turbopropulseur de l’histoire de l’aviation fabriqué avec des composants imprimés en 3D. Le moteur présente un rapport de pression global de 16 à 1 – le meilleur de l’industrie – avec, selon son constructeur, une consommation de carburant inférieure de 20 % et une puissance de croisière supérieure de 10 % par rapport aux concurrents de la même catégorie.