Aperçu de la flotte de l’aéroclub de Brampton, dont certains appareils sont utilisés par l’un des plus importants centres de formation au Canada (Photo : Aéroclub de Brampton)

L’aéroclub de Brampton, basé à Caledon en Ontario, célèbre son 75e anniversaire. Fondé en 1946, l’aéroclub possède et exploite l’aéroport de Brampton-Caledon, le plus grand aéroport privé au Canada, ainsi que sa propre école de pilotage, le Brampton Flight Centre.

L’aéroclub explique que son école de pilotage offre des programmes adaptés pour les pilotes de tous les niveaux, l’accès aux dernières technologies et une flotte aérienne diversifiée. Plusieurs milliers de pilotes commerciaux et amateurs y ont fait leurs classes.

L’aéroclub de Brampton est un organisme sans but lucratif comptant environ 1000 membres. D’abord basé à Brampton, près des rues McLaughlin Road et Queen Street, l’aéroclub s’est installé à son emplacement actuel en 1970. Son terrain couvre 240 acres et comprend deux pistes et 162 hangars. Environ 200 aéronefs privés y sont basés.

This slideshow requires JavaScript.

L’aéroclub de Brampton exploite également un restaurant, un atelier d’entretien, une boutique pour pilotes et un poste de ravitaillement en carburant. L’organisme ajoute que son aéroport accueille aussi plusieurs autres entreprises et organismes, dont l’escadron 892 des cadets de l’Aviation royale du Canada (Snowy Owl) et la section torontoise de la RAA.

Engagé à promouvoir l’histoire de l’aviation au Canada, l’aéroclub a récemment restauré son tout premier appareil de formation, un Tiger Moth DH.82 de Havilland, biplan d’origine britannique bâti en 1942. L’aéroclub de Brampton abrite aussi le Great War Flying Museum, musée possédant la plus grande collection d’aéronefs et d’accessoires datant de la Première Guerre mondiale au Canada.

L’aéroclub de Brampton compte célébrer son 75e anniversaire lorsque les restrictions liées à la COVID-19 seront levées et que les événements publics seront à nouveau permis.