Par Alex McCuaig, journaliste de l’Initiative de journalisme local, Medicine Hat News (Photo : Super T Aviation)

Le retour dès lundi des vols réguliers de semaine reliant Medicine Hat et Calgary représente un point tournant pour la ville, alors que l’allègement des restrictions sanitaires permet d’entrevoir la reprise des vols internationaux.

À long terme, cependant, la pandémie pourrait avoir aggravé la pénurie de pilotes, selon Terri Super, propriétaire de Super-T Aviation, une entreprise de formation au pilotage et de nolisement d’avions basée à Medicine Hat.

L’aéroport municipal était de plus en plus utilisé pour la formation des pilotes, alors que les cadets, les écoles secondaires et l’université se préparaient à répondre à la pénurie internationale à venir. Mais la pandémie a freiné ces activités.

De son côté, Mme Super a pu se rabattre sur un coup de pouce inattendu et inespéré pour le volet nolisement de son entreprise : un contrat pour le transport quotidien de travailleurs entre Kapuskasing et Kashechewan, Ontario, afin de participer à la construction de maisons temporaires dans cette collectivité durement touchée par une éclosion de COVID-19. « Nous sommes vraiment fiers de notre équipe », a commenté Mme Super, ajoutant que c’est le manque de travail qui leur a permis de sauter sur l’occasion.

Photo : Super T Aviation

Mais la pandémie a vu le départ de nombreux pilotes en fin de carrière, sans que de nouvelles occasions soient présentes pour les pilotes nouvellement formés. Alors que les pistes s’apprêtent à reprendre du service, l’industrie sera confrontée à de nombreux défis. Selon Mme Super, les nouveaux pilotes qui ont gradué du programme de formation tout juste avant la pandémie sont partis travailler plus au Nord. « Ils ne voulaient pas changer de domaine, alors ils ont trouvé du travail là où il y en avait. »

Elle affirme que la situation actuelle lui rappelle le début des années 1980, lorsque l’impact du programme énergétique national promulgué par le premier ministre de l’époque, Pierre-Elliot Trudeau, avait plongé l’industrie aéronautique dans une crise. À l’époque, comme aujourd’hui, de nombreux pilotes étaient revenus chercher du travail lorsque la reprise s’était concrétisée. Mais plusieurs d’entre eux auront besoin d’être formés pour se mettre à jour. « C’est énormément de formation juste pour repartir le transport aérien. »

Elle a qualifié la reprise du service de WestJet Link à Medicine Hat de « bon début », ajoutant « prévoir une explosion de la demande ». Elle confie qu’elle avait d’abord anticipé une reprise graduelle, mais pense maintenant que « ce sera plutôt comme une explosion ».

L’université Medicine Hat College a annoncé ce mois-ci la graduation de la première cohorte de son programme de gestion en aéronautique. L’école Southern Alberta Flight Academy continue également ses activités, attirant de nombreux élèves des écoles secondaires de la région.