Le 30 avril dernier, à son domicile dans le sud de la France, Chris Heintz – le concepteur de la plateforme de l’avion Zenith – est décédé à l’âge de 82 ans. La compagnie Zenair qu’il a fondée est aujourd’hui l’un des fabricants d’avions légers les plus expérimentés au monde.

Après avoir complété sa formation professionnelle en aéronautique dans l’une des écoles d’ingénierie les plus prestigieuses d’Europe (l’ETA à Zurich en Suisse), il allait se faire connaître dans le monde entier pour la conception et le développement de son avion.

M. Heintz a commencé sa carrière chez Avion Pierre Robin, un fabricant d’avions à aille basse en bois et en toile. Pendant ses temps libres, il allait aussi concevoir et construire son propre biplace, qui deviendra le Zenith CH 200.

M. Heintz a immigré au Canada en 1973 avec sa femme (Annemarie) et leurs cinq enfants, acceptant un emploi au sein de l’équipe d’ingénierie du Dash-7 (section arrière) chez De Havilland Aircraft of Canada à Toronto. Il fonda Zenair en 1974, épaulé par son ami Gerry Boudreau à Richmond en Ontario, avant d’emménager dans un immeuble commercial à Nobleton.

Dès le début de son existence, Zenair offrait des dessins et des ensembles préfabriqués aux passionnés désireux d’assembler leur propre avion de plaisance. En tant que PDG et ingénieur en chef, relate la compagnie Zenair, M. Heintz lançait une nouvelle conception d’avion toutes les quelques années. Zenair fabriquait les cellules préfabriquées de ces ensembles. Zenair demeura à Nobleton une dizaine d’années, où les séries CH 100 et CH 300 ainsi que l’ultraléger Zipper virent le jour.

De nombreux ensembles préfabriqués sont désormais également produits aux États-Unis par Zenith Aircraft Company, qui en a acheté les droits en 1992. Comme la société en a fait le témoignage lors de son décès, « Chris a touché la vie de milliers de personnes tout au long d’une carrière bien remplie et extrêmement productive ».

(Photo : Zenair)