Le 9 février, l’AEA (Aircraft Electronics Association) a publié son rapport de fin d’année 2020 sur le marché de l’avionique, lequel fait état d’un montant total de ventes à l’échelle mondiale s’élevant à plus de 2,2 milliards de dollars (G$) US, pour l’aviation générale et commerciale.

Ces chiffres proviennent des compagnies participantes, et une certaine variation doit être prise en considération jusqu’à la consolidation de leur exercice financier.

Le chiffre des ventes du rapport 2020 de l’AEA indique une baisse de 26 % par rapport au même calcul en 2019, année qui avait atteint le chiffre record de 3 G$ US. De plus, l’année 2020 affiche les plus faibles ventes de l’histoire de neuf ans du rapport. Au cours du quatrième trimestre, les ventes ont diminué de 28,1% par rapport à la même période il y a un an.

L’AEA note cependant que comme la pandémie a commencé à influencer négativement les ventes dans toute l’industrie – vers la fin du premier trimestre 2020 – une saine croissance a pu être observée dans le dernier semestre. Par exemple, l’AEA rapporte qu’après avoir atteint un niveau plancher au deuxième trimestre de 2020, les ventes ont connu une hausse de 5,9 % et les activités de modernisation de 10,8 % au troisième trimestre (par rapport au deuxième). Cette tendance à la hausse s’est poursuivie au quatrième trimestre, indique l’AEA : vente + 8,5 %, modernisation + 15,3 % (par rapport au troisième trimestre).

L’AEA rapporte que sur les ventes totales de 2020 (2,2 G$), 55,9 % provenaient du marché de la modernisation (équipement d’avionique installé après celui d’origine), tandis 44,1 % provenaient du marché de la fabrication (équipement d’avionique installé à l’origine).

Selon les entreprises qui ont séparé leurs chiffres de ventes 2020 entre le marché nord-américain (Canada, États-Unis) et le marché international, 73,8 % concernaient le premier et 26,2 % le second.

« La dernière moitié de 2020 a permis un atterrissage plus en douceur, les ventes annuelles ayant reculé à peu près aux valeurs de 2016-17 », a déclaré Mike Adamson, PDG d’AEA. « Malgré la crise sanitaire et son impact économique, je suis encouragé par le fait que l’industrie ait connu une croissance régulière au cours du dernier semestre. »

« Bien que le niveau des ventes de 2020 soit considérablement moindre que celui record de l’année dernière, nous voyons des signes positifs sur le marché de la modernisation, ce qui signifie que nos membres procèdent à des mises à niveau de l’avionique de leurs aéronefs », a poursuivi M. Adamson. « Nous espérons que l’arrivée de nouveaux produits de pointe, la résilience des consommateurs qui continuent à se concentrer sur les mises à niveau et une augmentation de la production d’aéronefs viendront stimuler la croissance des ventes en 2021. »