L’avion solaire CREATeV – conçu par des étudiants en génie aérospatial du Laboratoire d’aérodynamique appliquée du vol (RAALF) de l’Université Ryerson – a effectué un vol d’un peu plus de 10 heures le 12 novembre.

L’avion a décollé à 9 h 11 pour atterrir seulement la noirceur venue à 19 h 21. Le vol a eu lieu à l’aérodrome de vol à voile Author appartenant à la York Soaring Association, reconnu comme le plus grand et le plus actif club de vol à voile au Canada.

Le projet CREATeV mobilise une équipe d’étudiants diplômés du Département de génie aérospatial de l’Université Ryerson. (Photo : RAALF)

Il s’agissait du deuxième vol de l’année pour le CREATeV, le premier vol de cinq heures ayant eu lieu le 4 novembre. Le groupe derrière le CREATeV – dirigé par le Dr Götz Bramesfeld, professeur agrégé du programme d’ingénierie aérospatiale de Ryerson – poursuit l’objectif d’établir un record mondial de durée de vol pour les avions à énergie solaire, à savoir de réaliser un vol sans escale de trois mois.

Côté spécifications, l’envergure des ailes du CREATeV atteint 6,3 m (20,6 pi) et son poids s’élève à environ 12 kg (26,5 lb). Il vole grâce à une combinaison d’énergie solaire et de piles. Le RAALF explique que de longs vols d’endurance étaient prévus l’été dernier – lorsque les conditions d’ensoleillement sont optimales – mais le projet a été retardé en raison des restrictions imposées par la COVID-19.

Le RAALF indique qu’un avion à propulsion solaire pourrait avantageusement servir des applications environnementales – telles que la meilleure compréhension des effets liés au changement climatique, la détection des incendies de forêt et l’observation de la faune – ainsi qu’assurer un relais de communication.

Le projet est soutenu financièrement par la Fondation Molson, et du matériel est offert gracieusement par Record Technology & Development (Richmond Hill) et Advanced Mobility Products (Newmarket).

(Main photo: CREATeV en vol au-dessus de l’aérodrome de la York Soaring Association.)