Pour l’amour du ciel

L’industrie canadienne de l’aviation dans son ensemble connaît l’un des plus grands défis de son époque; Covid-19. Avec des frontières fermées et des restrictions de voyage intensives, de nombreux exploitants aériens ont garé leurs flottes sans savoir le moment juste où ils peuvent les retourner dans le ciel.

Pour de nombreux pilotes en herbe, l’état de l’industrie aéronautique au milieu de la pandémie de coronavirus les incitera à reconsidérer leurs futures. Alors, comment pouvons-nous garder notre jeune génération intéressée dans l’aviation?

Bon nombre de pilotes chevronnés et expérimentés choisiront de prendre une retraite anticipée ou de quitter l’aviation entièrement au milieu de la pandémie. Cela se traduira par un écart de compétences au sommet, avec une pénurie accrue de pilotes expérimentés et les exploitants aériens devront travailler fort pour combler cet écart. Si les étudiants en formation de pilotage commencent à s’entraîner maintenant, il faudra environ deux ans avant pour terminer,ce qui pourrait coïncider avec le rebond économique. Les gens voudront et auront besoin de voler, soit pour des raisons personnelles ou pour le travail.

Dans l’adversité vient l’occasion. Ce n’est pas parce que vous ne pouvez pas obtenir un emploi en tant que pilote en ce moment même, que vous devriez arrêter de voler entièrement. Il n’existe que le moment maintenant pour déplacer notre attention et se concentrer sur le côté amusant de l’aviation. Parce que c’est amusant! La majorité des membres COPA volent pour cette unique raison.

C’est le moment de montrer à cet Nouvel Équipage de pilotes que même sans poursuivre une carrière dans l’aviation, voler peut faire partie de votre vie quotidienne. Il est de plus en plus important pour les clubs COPA d’être la force sociale qui maintient les jeunes esprits de pilotes motivés et inspirés. Après tout, vous ne pouvez pas piloter des avions sans piloter des avions, point final.

À titre de réflexion, les vols COPA peuvent organiser des rencontres et des accueils, soit virtuels ou en personne, avec le pilote expérimenté et partager des histoires de vol AG. Ou mieux encore, planifiez une journée Decouvir l’AG à votre aéroport. Pour la tranquillité d’esprit les membres COPA sont couverts d’une couverture d’assurance supplémentaire. Votre passager pourra non seulement vivre l’expérience du vol, mais aura accès à une formation au sol en ligne gratuite, grâce à Hangaaar, réduisant ainsi le coût de la formation pilote privé initial.

Trouvons de nouvelles façons de faire de vieilles choses à la suite de ces temps imprévisibles. Réinventons le modèle de formation de pilote et l’ingéniosité pour réussir et grandir.

On ne peut nier qu’il y a une crise du transport aérien et que des emplois et des entreprises sont en jeu. Mais il y a une vue d’ensemble, c’est la ténacité et la détermination du jeune pilote inspiré. Historiquement, l’industrie de l’aviation s’est toujours rétablie et je ne doute pas qu’elle surmontera ce bouleversement majeur.