En 2018, le cinéaste torontois Andrew Gregg rendait visite à des amis à Whitehorse, au Yukon, lorsqu’il a pris connaissance du mystérieux crash d’un avion militaire américain en 1950 avec la disparition des 44 personnes à bord. Le vol avait décollé d’Anchorage, en Alaska, le 26 janvier à destination de Great Falls, dans le Montana, son itinéraire de vol prévu conduisant le Douglas C-54 Skymaster de 50 passagers au-dessus du Yukon et de la Colombie-Britannique.

Deux heures après avoir décollé pour ce vol prévu de huit heures, l’équipage a transmis par radio un rapport de position de routine près de Snag, au Yukon. C’était la dernière fois que quelqu’un ait entendu parler du C-47. Lorsque l’avion n’est pas présenté au Montana, à l’heure estimée dans le plan de vol, un effort de recherche baptisé Opération Mike a été lancé, comprenant jusqu’à 85 avions américains et canadiens et 7 000 personnes.

Deux C-47 de l’US Air Force et un de l’ARC se sont écrasés pendant les recherches, heureusement sans perte de vie. Aucun signe de l’avion ou de l’un de ses occupants n’a jamais été trouvé.

Gregg a été tellement captivé par ce mystère qu’il en a réalisé un documentaire sur le point d’être diffusé – Skymaster Down. Une bande-annonce peut être consultée en cliquant ici.

L’US Air Force a annulé les recherches à la mi-février, car il fallait redéployer les ressources disponibles pour une mission encore plus urgente – la recherche d’un bombardier Convair B-36 disparu sur un vol de Fairbanks, en Alaska, à Fort Worth, au Texas. Cet avion transportait une arme nucléaire que l’équipage a affirmé par radio avoir larguée au-dessus de l’eau, dans le Pacifique, alors que l’avion commençait à perdre de l’altitude en raison de problèmes des moteurs. C’était le tout premier événement de la série Broken Arrow et il a été gardé secret à l’époque. Le bombardier a été retrouvé en Colombie-Britannique trois ans plus tard. La bombe atomique, elle, n’a pas encore été trouvée.