La Canadian Harvard Aircraft Association espère que ses efforts de plusieurs années pour récupérer les restes du lieutenant d’aviation de l’ARC Barry Newman, qui s’est écrasé dans le lac Ontario en 1952 alors qu’il pilotait un P-51D Mustang nord-américain, rencontrera le succès.

La CHAA est un organisme sans but lucratif basé à l’aéroport de Tillsonburg (CYTB), à quelque 22 kilomètres au sud de Woodstock, en Ontario,

Le pilote a perdu le contrôle à une altitude d’environ 20 000 pieds, entraînant une spirale incontrôlable vers le lac en contrebas. Une récupération partielle a été observée à environ 2 000 pieds, mais le pilote n’avait pas réussi à reprendre le contrôle total de l’appareil avant que le Mustang n’atteigne la surface du lac.

Certains débris provenant de l’avion ont été retrouvés, mais pas le pilote. Une commission d’enquête convoquée à l’époque a blâmé un système d’oxygène défectueux et l’hypoxie de Newman qui est résultée comme l’explication de la tragédie.

Le CHAA espère permettre ainsi aux parents survivants de mettre fin à leur deuil.

L’équipe de récupération de la CHAA, tous des bénévoles, a été formée pour la première fois en 2001 dans le but de récupérer des avions North American Harvard disparus au cours des ans. L’équipe s’est réactivée pour amorcer les longues recherches nécessaires avant toute tentative sérieuse de récupération du lieutenant d’aviation Newman. Trois ans plus tard, disposant de tous les permis et autorisations nécessaires, l’équipe a commencé à passer au peigne fin une zone au large de Point Traverse, située du côté est du lac Ontario. Un sonar à balayage latéral et un véhicule sous-marin télécommandé « Deep Trekker » équipé de caméras sont utilisés.

La CHAA acquiert, restaure, entretient et exploite des avions Harvard. Ils opérent actuellement huit Harvard et un autre est en cours de restauration. Ils offrent au public la possibilité de voler à bord de ces appareils anciens. Vous trouverez de plus amples informations ici.

Photo courtoisie CHAA