En réponse aux plaintes de plus en plus nombreuses concernant le bruit, des procédures et des restrictions de réduction de bruit nocturne ont été mises en œuvre à l’aéroport Pitt Meadows (CYPK), situé à côté du fleuve Fraser dans la région métropolitaine de Vancouver.

Au cours de la période de cinq ans commençant le 1er janvier 2015, l’aéroport a reçu 271 plaintes relatives au bruit, dont beaucoup ont été déposées pendant la nuit. Les nouvelles procédures et restrictions ne sont applicables que pendant les opérations de nuit à CYPK, même si certaines plaintes concernaient des survols.

Dans une présentation faite au conseil municipal de Pitt Meadows le 14 juillet, le directeur de l’aéroport, Guy Miller, a présenté une étude de 18 mois en cours d’élaboration. À l’aide de diapositives montrant les modèles de trafic à l’aéroport et dans la région autour de l’aéroport, M. Miller a expliqué la nature complexe de l’espace aérien de la région, qui se trouve sous l’espace aérien de classe C du terminal de Vancouver et est entouré du nord par la chaîne de montagnes Coast et au sud, à l’est et à l’ouest par l’espace aérien d’autres aéroports.

Les zones ombrées indiquent une forte concentration de vols d’entraînement.

L’année dernière, CYPK a enregistré 144 000 mouvements d’aéronefs, ce qui en fait le 12e aéroport le plus achalandé au Canada. Le nombre a augmenté à mesure que l’activité des écoles de pilotage augmentait. Bien qu’il y ait eu une pause dans l’activité de formation pendant la pandémie de COVID-19, les vols reprennent. L’urbanisation continue de la région de Pitt Meadows-Maple Ridge aggrave la situation.

M. Miller, contacté par l’infoLettre COPA, a expliqué qu’il trouvait un bon niveau de coopération entre les utilisateurs de l’aéroport qui, en plus des écoles de pilotage, comprend de nombreuses compagnies d’hélicoptères et exploitants d’hydravions.

« Une fois que je leur ai expliqué la nature du problème, ils ont volontairement fait des ajustements », a déclaré M. Miller.

Parmi les changements énumérés pour CYPK dans la dernière édition du Supplément de vol-Canada (CFS), il y a une représentation graphique des zones sensibles au bruit à éviter, les modèles de circuits de circulation désignés à suivre en fonction de la piste en service, et les heures auxquelles les restrictions de piste spécifiques sont en place, à la fois lorsque la tour de contrôle est ouverte et lorsqu’elle est fermée. Des exceptions aux restrictions peuvent être organisées sur une base PPR.

Étant donné que bon nombre des plaintes relatives au bruit ont également été générées pendant la journée, il est conseillé aux pilotes de minimiser leur impact sonore sur les zones sensibles lorsqu’ils peuvent le faire en toute sécurité afin d’éviter l’introduction de restrictions supplémentaires, sauf instruction contraire de l’ATS.

Consultez le CFS actuel pour plus de détails.

Crédit images : Pitt Meadows Regional Airport