Les résidents d’une zone peu peuplée à l’est de la communauté ontarienne de Cayuga se plaignent du bruit généré par les deux avions légers utilisés pour transporter les parachutistes en altitude depuis l’aéroport de Cayuga East (CAF2), une piste d’herbe située sur une ferme à environ cinq kilomètres à l’est du centre du village d’environ 1 500 personnes.

Le comté de Haldimand (l’autorité municipale), en réponse aux voisins qui se plaignent, tente de faire pression sur Transports Canada (TC) pour qu’il intervienne contre Skydive Ontario, l’exploitant du centre de parachutisme. Ils disent qu’ils sont « bombardés quotidiennement de bruit » tout au long de l’été. Les voisins ont également déposé leurs plaintes directement auprès du régulateur fédéral, ainsi que de la députée locale Diane Finley, du député provincial Toby Barrett et de leur conseil local.

Le maire du comté, Ken Hewitt, trouve ses mains liées en raison de la prépondérance de la juridiction fédérale sur les questions d’aviation, ce qui signifie que les réglementations locales concernant l’utilisation des terres, le bruit, les permis de construire, etc. ne peuvent pas être appliquées.

Le comté a fait déposer plainte par ses avocats.

Le propriétaire de Skydive Ontario, Jeff King, qui est également propriétaire du terrain sur lequel la piste d’atterrissage est située, dit qu’après une consultation avec le maire Hewitt l’année dernière, il a mis en œuvre un programme de réduction du bruit. Après que le comté a continué à déposer des plaintes, King a accusé le comté d‘ « …essayer de nuire à mon entreprise » et a confié la question à ses propres avocats d’aviation.