Des résidents ont choisi la mauvaise cible lorsqu’ils ont récemment braqué leur lasers sur un hélicoptère survolant leurs quartiers. Juste avant minuit le 21 mai, l’hélicoptère Air2 de la police régionale de York patrouillait au-dessus de Vaughan, (ON) lorsque le pilote et un officier de vol tactique ont été atteints par le laser.

La vision d’un pilote est soumise à une cécité temporaire lorsqu’elle est heurtée par un laser, ce qui peut entraîner une perte de contrôle de l’aéronef. Dans de rares cas, des dommages oculaires permanents peuvent en résulter.

L’équipage d’Air2 a réussi à garder le contrôle de son hélicoptère et a dirigé les forces terrestres vers la source du laser, ce qui a mené à des accusations envers un homme de 44 ans, notamment des méfaits mettant en danger la vie, la sécurité d’un avion en vol et d’avoir projeter illégalement une lumière vive dans l’espace aérien navigable.

Le soir suivant, toujours juste avant minuit, le même Eurocopter EC 120B a été touché à plusieurs reprises par un laser alors qu’il participait à une enquête d’introduction par effraction à Markham. Dans cet incident, un homme de 52 ans fait face aux mêmes accusations.

Un troisième incident impliquant l’Air2 s’est produit au-dessus de Richmond Hill deux jours plus tard. La police n’a pas encore identifié de suspect.

« Diriger un laser vers un aéronef est extrêmement dangereux et constitue une infraction grave. Quiconque se livre à ce comportement peut s’attendre à des accusations », a déclaré la police dans un communiqué.

Une vidéo de l’incident de Markham peut être visionnée ici.