Les membres de la COPA ont peut-être déjà remarqué des coûts plus élevés lorsqu’ils ont renouvelé leur police d’assurance aéronef. Ces coûts pourraient augmenter encore plus.

« La dernière décennie et demie, qui a été principalement caractérisée par une baisse des coûts d’assurance aviation, a cessé et nous constatons maintenant une augmentation des tarifs », a déclaré Michael McEwen, qui dirige le bureau canadien de HDI Global SE, une compagnie d’assurance internationale basée à Allemagne. Bien que M. McEwen se réfère plus spécifiquement aux exploitants commerciaux, la même situation s’applique aux assureurs des aéronefs privés.

« Les mauvais résultats de souscription en raison des bas taux, des coûts de réparation plus élevés et de la fréquence accrue des pertes par attrition ont amené les marchés à reconsidérer le niveau d’exposition qu’ils souhaitent assumer et à réévaluer ce qui est une notation acceptable », a ajouté M. McEwen. « Dans certains cas, nous avons même vu des marchés qui souscrivent des risques pour l’aviation, y compris au Canada, quitter complètement le domaine. »

M. McEwen cite également la pénurie actuelle de pilotes et l’affectation qui en résulte, de pilotes moins expérimentés aux postes de pilotage de certaines compagnies aériennes. « … les compagnies aériennes recrutent des pilotes expérimentés auprès d’autres opérateurs, et ces petites entreprises doivent à leur tour recruter un nombre plus élevé que d’habitude de nouveaux pilotes pour former et pourvoir ces postes. Cela a réduit le niveau global d’expérience des pilotes. »

Selon Bernard Gervais, président et chef de la direction de la COPA, les membres de la COPA continueront de bénéficier des tarifs d’assurance des aéronefs les plus bas au Canada.

Recherchez un article de Belinda Bryce de Magnes, partenaire du courtier d’assurances aviation de la COPA, dans le numéro de mai de COPA Flight. Mme. Bryce expliquera plus en détails à quoi s’attendre au moment du renouvellement.

Crédit pour la photo : Gustavo Corujo