Les fonctionnaires du gouvernement fédéral, après avoir analysé les divers programmes de formation professionnelle offerts, sont arrivés à la conclusion qu’ils ne répondent pas suffisamment à la pénurie imminente de pilotes commerciaux au Canada.

Selon un document interne d’Emploi et Développement social Canada, les programmes gouvernementaux existants « ne sont pas bien adaptés » à la formation d’un plus grand nombre de pilotes. Ils suggèrent d’examiner comment d’autres pays s’attaquent à des problèmes similaires, comme le financement conjoint gouvernement-industrie de la formation des pilotes.

Selon l’industrie, environ 7 300 nouveaux pilotes commerciaux seront nécessaires au Canada d’ici 2025 compte tenu des tendances de croissance du transport aérien. Au rythme actuel de formation des pilotes, l’industrie prévoit une pénurie de 3 000 pilotes. Ce chiffre ne tient pas compte de l’augmentation du nombre de pilotes qui sera nécessaire pour compenser pour les nouvelles périodes de repos des équipages qui entreront en vigueur dans un an.

« Pour cinq millions de dollars, le gouvernement pourrait aider à former 600 personnes par an. Nous ajoutons 600 personnes par an, chaque année, et nous allons résoudre en grande partie la pénurie au Canada », selon John McKenna, président et chef de la direction de l’Association du transport aérien du Canada (ATAC). Le scénario de M. McKenna dépendrait du gouvernement garantissant des prêts étudiants privés ou couvrant les frais d’intérêts.

Les programmes que les responsables gouvernementaux ont jugé inadaptés à la formation des pilotes comprennent :

  • Les programmes d’apprentissage, car les pilotes ne sont pas un métier désigné ;
  • Les prêts étudiants canadiens, car le coût de la formation des pilotes (80 000 $ et plus) dépasse largement le montant maximal admissible du prêt ;
  • Programmes d’emploi pour les jeunes, car les aspirants pilotes ne sont pas reconnus comme étudiants selon les définitions existantes.

Un programme fédéral qui fonctionne pour la formation des pilotes est la Stratégie de formation pour les compétences et l’emploi des Autochtones, qui a été mise sur pied pour aider à former les pilotes autochtones dans les collectivités du Nord afin qu’ils puissent combler les postes vacants locaux et consacrer une grande partie, sinon la totalité, de leur carrière dans le Nord, où la connaissance locale est vitale.

Cela fait suite à une motion d’initiative parlementaire (M-177) présentée en 2018 à la Chambre des communes par le député de l’époque Stephen Fuhr (Kelowna — Lake Country, C.-B.) et adoptée par la suite, qui demandait au Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités d’examiner la situation imminente de la pénurie de pilotes et d’explorer les façons dont le gouvernement fédéral peut atténuer la situation.

Le président et chef de la direction de la COPA, Bernard Gervais, a présenté un mémoire sur ce sujet au comité en 2018.

Un porte-parole du ministre de Transports Canada, Marc Garneau, a déclaré que les responsables étudient actuellement d’autres façons de refaire les programmes de formation pour le secteur de la formation des pilotes.