Un Avro Lancaster qui était dehors dans un champ depuis 50 ans à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, se trouve maintenant au Musée national de la Force aérienne du Canada, à Trenton, en Ontario, quoiqu’en plusieurs morceaux. Le bombardier quadriréacteur de la Seconde Guerre mondiale sera restauré par un groupe de volontaires qualifiés.

Bien qu’il ne volera plus jamais, le projet de restauration permettra de le présenter au public à un niveau de « qualité musée » d’ici 2024, lorsque l’Aviation royale canadienne célèbrera son 100e anniversaire.

« Le nez est complètement démantelé et ils travaillent à décaper le cockpit », a déclaré le porte-parole du musée, Theo Holownia. « Ils travaillent également sur le train d’atterrissage en ce moment. »

Les experts ont déterminé que toutes les fenêtres du poste de pilotage devront être remplacées en raison de leur exposition aux intempéries au cours des cinquante dernières années à l’extérieur. Certains panneaux ont également été endommagés pendant le transport et devront être remplacés.

« Ils retirent tous les rivets et en remettent d’autres en place », a déclaré Holownia à CBC News. « L’appareil sera complètement décapé et repeint, c’est un processus très fastidieux. »

La section de nez du Lancaster en cours de manœuvre au Musée de la Force aérienne du Canada à Trenton, en Ontario.

Construit en 1944, le Lancaster Mk 10 (KB 882), de conception britannique, est l’un des 430 Lancaster produits au Canada en vertu d’une licence, par Victory Aircraft de Malton, Ontario. Le KB 882 a été volé vers une base située dans le Yorkshire, en Angleterre, au début de 1945, d’où il avait effectué 11 missions de combat avant la fin de la guerre en Europe plus tard dans l’année. L’appareil a ensuite été repositionné au Canada, prêt à être déployé sur le théâtre du Pacifique, mais a ensuite été entreposé à MacLeod (Alberta), à la fin des hostilités dans le Pacifique.

Le KB 882 servi plus tard de plate-forme de photographie aérienne, effectuant des missions de reconnaissance au-dessus du pôle Nord. Il a également été mis en service pendant la crise des missiles de Cuba en 1962. En 1964, il a été retiré du service puis vendu à la ville d’Edmundston pour servir de présentoir statique.

Photos courtoisie du Musée national de la Force aérienne du Canada.