L’Okotoks Air Ranch (CFX2), situé au sud de Calgary, en Alberta, reçoit un nombre croissant de plaintes en matière de bruit qui menacent de restreindre les activités de l’école de pilotage Calgary-Okotoks, voire même de la fermer, surtout depuis qu’un avion s’est récemment écrasé sur la piste d’atterrissage privée. L’accident survenu en août 2019 n’a causé aucune blessure à l’élève-pilote ni à l’instructeur.

L’aéro-parc est la pièce maîtresse d’un complexe immobilier en plusieurs phases, où de nombreuses maisons sont construites avec des hangars et bénéficient d’un accès direct à la piste asphaltée de 3 025 pieds. La présence de l’école de pilotage compense pour les coûts d’entretien de la piste.

« Ce qui me préoccupe, c’est que si cette école de pilotage et les autres entreprises opérant à cet endroit sont fermées, le terrain de l’aéroport pourrait potentiellement être transformé en zonage pour un logement ou un centre commercial, » a déclaré Chris Morgan, un résident.

Certains résidents de Drake Landing, situé à proximité, ont envoyé des lettres à la ville d’Okotoks demandant que des restrictions soient imposées sur les horaires d’ouverture de l’école. Toutefois, le maire de la ville, Bill Robertson, admet que la ville ne peut empiéter sur la compétence du gouvernement fédéral en matière aéronautique.

Certains résidents de l’aéro-parc ont lancé une pétition pour soutenir l’école de pilotage.

photo : Google Earth