John Hart, commandant d’escadrille de la Royal Air Force (RAF) de Grande-Bretagne, est décédé à l’âge de 102 ans. Pilote de Spitfire, M. Hart a abattu un Messerschmitt 109 allemand et a participé à la destruction de deux bombardiers Junkers Ju88. Ces exploits ont valu à M. Hart la Croix du service distingué dans l’aviation de la RAF, qui l’a récompensé pour «… un acte de bravoure, de courage ou de dévouement alors qu’il prenait part à des opérations actives contre l’ennemi».

Hart est né le 11 septembre 1916 au Nouveau-Brunswick et a étudié le génie à la l’Université Mount Allison de cette province. Il a appris à voler au Flying Club de Halifax [Nouvelle-Écosse]. À la recherche de l’aventure, il s’installe au Royaume-Uni et rejoint la RAF en janvier 1939, avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Après une formation sur les Spitfires avec le 54e Escadron de la RAF, M. Hart est transféré au 602e escadrille en septembre 1940. Un mois plus tard, son avion est sérieusement endommagé lorsqu’il participe à la destruction d’un Ju88 de la côte est du Sussex. Lors d’une autre bataille aérienne, un Ju88 perce un trou dans le radiateur de son avion à 20 000 pieds au-dessus de la Manche mais il réussit à regagner la base.

« Je sais que j’ai la médaille de la bataille d’Angleterre avec une étoile dessus mais je n’avais vraiment pas grand-chose à voir avec ça : on vous affecte à un escadrille et vous faites votre travail », a déclaré M. Hart plus tard.

Hart commanda par la suite, la 67e escadrille de la RAF en Birmanie en 1943 et le 112e en Italie au début de 1945. Après la fin de la guerre, il rentra au Canada, initialement à Vancouver, avant de prendre sa retraite dans la vallée de l’Okanagan, toujours en Colombie-Britannique.

Dans une entrevue, Andy Saunders, un historien de la bataille d’Angleterre, a déclaré au quotidien britannique Daily Mail : « La dette que la nation et le monde libre ont envers ces quelques héros méconnus ne peut jamais être sous-estimée et il est terriblement triste que le nombre de « méconnus » s’amenuise. »

Après le décès de M. Hart, il ne reste plus que quatre anciens combattants de la bataille d’Angleterre encore en vie.

Photo ci-dessus : Le commandant d’escadrille de la RAF (à la retraite) John Hart à l’aéroport régional de Penticton (CYYF) en compagnie du major Denis Bandet de la 409e escadrille de l’ARC. Photo gracieuseté de l’ARC.