Le gouvernement du Yukon est désigné comme accusé dans une action en justice intentée par Alexander Lansfield, propriétaire d’une réplique d’un Pacer Colt de construction amateur (plus précisément un Airmax Super Colt) qui a été endommagé lorsque le vent a soufflé des bardeaux d’un bâtiment de l’aéroport et a déchiqueté la toile de l’avion.

M. Lansfield a déclaré à infoLettre COPA qu’il avait garé son avion près du bâtiment de l’aéroport de Haines Junction (CYHT) et que le 18 mars 2019, de forts vents soufflaient du parc Kluane. Les bardeaux du toit du terminal se sont détachés et ont été soufflés sur son avion.

« L’appareil n’était plus pilotable », a déclaré M. Lansfield, un membre de COPA. En plus de la toile déchirée, il y avait aussi des dégâts esthétiques importants. M. Lansfield estime les dégâts à 25 000 $.

Lorsque M. Lansfield a initialement déposé sa réclamation, le gouvernement du Yukon , l’exploitant de l’aéroport, a envoyé un expert en sinistre qui a immédiatement suggéré que les vents étaient un cas de « force majeure », amenat le gouvernement à rejeter l’accusation. M. Lansfield les a exhortés à reconsidérer, citant les connaissances et l’expérience qu’il avait acquises dans le domaine de la maintenance des bâtiments et des statistiques sur les habitudes des vents locaux, mais en vain. Cela a conduit M. Lansfield à entamer son procès.

La toiture du terminal de Haines Junction n’a pas encore été réparée. Pendant ce temps, M. Lansfield a déplacé son avion vers une place de stationnement qui n’est plus sous la responsabilité du gouvernement du Yukon à l’aéroport de Whitehorse (CYXY).

Le gouvernement du Yukon a jusqu’au 2 juillet pour répondre.