Statistique Canada (StatCan) a récemment publié un rapport révélant une croissance pratiquement nulle du trafic dans les petits aéroports du Canada pour le mois de décembre 2018 par rapport à décembre 2017. StatCan définit un petit aéroport comme un aérodrome certifié n’ayant ni tour de contrôle de Nav Canada ni station d’information de vol.

Les décollages, atterrissages ou approches simulées (tous des « mouvements » aux fins de StatCan) aux 123 aéroports pour lesquels des données étaient disponibles pour les deux années, totalisent 36 020 pour le mois de décembre 2018 par rapport à 35 902 pour le mois de décembre 2017, ce qui représente une légère augmentation de 0,3 pour cent.

StatCan dispose de données pour 130 aéroports en décembre 2018 et identifie 10 aéroports représentant 39 pour cent des mouvements d’aéronefs de décembre 2018 : Moosenee, Ont. (2 143), Goose Bay, T.-N1 897), Trois-Rivières, Qc  (1 820), Red Lake, Ont. (1 608), Peterborough, Ont. (1 587), Island Lake, Man. (1 134), St. Theresa Point, Man. (1 098), Pickle Lake, Ont. (1 087), Régionale Barrie-Orillia-Lac Simcoe, Ont. (1 024) et Comox, C.-B., avec 943 mouvements (l’aéroport de Comox est en fait la BFC Comox, où se trouve la 19e Escadre de l’ARC, qui exploite sa propre tour de contrôle et restreint le trafic civil principalement aux compagnies aériennes de passagers).

Les chiffres de décembre 2018 recueillis dans 111 aéroports ont également révélé 28 569 mouvements itinérants (vols entre aéroports), les aéroports de Moosonee et de Goose Bay signalant le plus grand nombre (2 127 et 1 897 respectivement).

En ce qui concerne les mouvements locaux (décollage et atterrissage au même aéroport), 6 530 ont été signalés en décembre 2018, Peterborough étant le plus actif avec 1 246 mouvements.