Aireon, le système mondial de surveillance du trafic aérien, a été mis en service cette semaine, alors que le trafic aérien au-dessus de l’Atlantique Nord a pu être coordonné entre les prestataires de services de navigation aérienne (PSNA) britanniques et canadiens NATS et Nav Canada, à l’aide de signaux générés par des émetteurs ADS-B OUT (1090 MHz) à bord des aéronefs et retransmis aux PSNA via la constellation Iridium de satellites de communications en orbite basse.

Les essais en cours menés par NATS et Nav Canada constituent la première utilisation opérationnelle du système Aireon, entreprise dans laquelle Nav Canada possède la part du lion après avoir investi 150 millions de dollars au tout début du projet. Aireon est basée à McLean, en Virginie et a été fondée en 2011. Les autres partenaires sont l’opérateur de satellite Iridium, le PSNA italien ENAV, le PSNA danois Navair et l’Irish Aviation Authority.

« Connaître la position, la vitesse et l’altitude de chaque aéronef équipé de l’ADS-B dans l’espace aérien océanique – en temps réel – constitue un changement radical dans la manière dont nos contrôleurs gèrent le trafic aérien », a déclaré le président et chef de la direction de Nav Canada, Neil Wilson. « Le système Aireon donne un coup de fouet immédiat à la sécurité aérienne et les compagnies aériennes bénéficieront de routes et de niveaux de vol plus efficaces, donc économes en carburant. Plus de 95 pour cent du trafic de l’Atlantique Nord est déjà équipé de l’ADS-B, de sorte que les économies de carburant ainsi que les réductions des émissions de dioxyde de carbone seront atteintes très rapidement. »

Des réglementations rendant obligatoire l’utilisation de l’ADS-B OUT en 2020 sont en vigueur en Europe et aux États-Unis. De nombreux pays, dont le Canada, n’ont pas encore défini leur mandat ADS-B.

« Pour la première fois de l’histoire, nous pouvons surveiller tous les avions équipés de l’ADS-B n’importe où sur Terre », a déclaré Don Thoma, PDG d’Aireon. « Notre système de transport aérien fonctionne avec un système sûr mais peu efficace dans 70 pour cent des pays du monde qui ne disposent pas d’une surveillance en temps réel. Avec le lancement de notre service ADS-B basé dans l’espace, Aireon fournit désormais une solution temporelle à ce défi, une solution qui optimisera radicalement la sécurité et l’efficacité des vols. L’industrie aéronautique a maintenant rejoint le reste du XXIe siècle, où la connectivité en temps réel est essentielle pour faire des affaires. »