La compagnie l’Impériale “fait du progrès” dans ses recherches pour localiser et identifier  l’essence d’aviation non conforme livrée aux aéroports et FBO dans l’ouest du pays, dans l’est de l’Ontario et aux É-U entre le 28 décembre et le 13 février. Le porte-parole de l’Impériale, Jon Harding, mentionne que la compagnie teste chaque réservoir d’essence aux endroits ayant reçu une livraison entre ces dates. “Certains sont hors normes, d’autres non”, dit-il. La compagnie n’a pas de liste exhaustive des stocks conformes et non-conformes, mais chaque lieu testé connait ses résultats et sait si de l’essence peut être vendue ou non. Harding suggère aux pilotes et opérateurs d’appeler directement les vendeurs pour s’en assurer.

Le 15 février, l’Impériale a mis en quarantaine toute l’essence 100LL livrée à ses distributeurs et revendeurs entre le 28 décembre et le 13 février, en provenance de sa raffinerie Strathcona à Edmonton. L’essence ne rencontre pas les spécifications de conductivité électrique et peut entraîner des problèmes avec les détecteurs de jauges à essence. Harding dit que l’Impériale continue de travailler avec Transports Canada à résoudre le problème. Un NOTAM national a été émis jeudi, se voulant une mise à jour de celui émis la semaine dernière. Le nouveau se lit comme suit:

180002 CYHQ NATIONAL
CYHQ POTENTIAL QUALITY ISSUE OF FUEL 100LL (JET A NOT AFFECTED)
DISTRIBUTED BY IMPERIAL OIL, LAST KNOWN AREAS AFFECTED
SASKATCHEWAN, BRITISH COLUMBIA, ALBERTA AND EASTERN ONTARIO.

PILOTS ADVISED TO CTC LOCAL FUEL PROVIDER DIRECTLY FOR AVBL.
1802221601 TIL APRX 1803021800