Mot du Président – Janvier 2018

617

L’ADS-B satellitaire… prise 2

Plus de deux ans après mes premiers commentaires au sujet de la présentation de repérage Aireon faite par Nav Canada (voir Mot du président, Janvier 2016), le projet prend de l’ampleur avec plus de satellites en orbite, nous sortant de l’âge de pierre et permettant à tous les aéronefs d’être vus partout autour du monde. Et même s’il n’y pas encore de mandat officiel pour la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) Out tel que prescrit par Transports Canda (TC), Nav Canada (NC) dit plutôt qu’il y en aura certainement un. Ils sont en fait en train de mener une consultation sur ce que devrait avoir l’air ce « Mandat canadien concernant l’exigence de performance d’ADS-B Out » au moment de lire ces lignes. Officiellement, TC répond « non », alors que NC dit « certainement qu’il y aura un mandat d’ADS-B Out.» Je ne la comprends pas trop celle-là. Peu importe, nous sommes en train de regarder ce qui est le mieux pour nous, pour nos membres et l’aviation générale au pays, essayant de tirer le maximum de cette technologie au-dessus de nos têtes en volant à travers le pays. Je m’abstiendrai de commentaires pour l’instant.

Il y a une chose dont je suis absolument certain, c’est que ce système pourrait remplacer toute forme de balise de détresse (ELT) telle que la 406Mhz que TC devrait rendre obligatoire sous peu. Plusieurs incidents récents (juin 2017 à Cranbrook et en novembre dernier à Revelstoke, les deux en C-B) ont démontré une fois de plus que lorsqu’un ELT ne se déclenche pas, ce n’est que du poids inutile dans l’aéronef. Nos ELT dépendent d’une vieille technologie mécanique (g-switch), une fragile antenne fouet et des installations de qualité à tout le moins variables. Tout ce système peut être facilement éclipsé par de l’électronique (circuits intégrés) et par l’utilisation de l’antenne existante de notre transpondeur. Même les accéléromètres sur nos téléphones peuvent probablement faire un meilleur travail que les ELT.

En se tournant vers un mandat possible de l’ADS-B Out, une de nos demandes est le développement d’un dispositif de sécurité qui pourra remplacer nos ELT et offrir une fiche aussi reluisante que celle promise par l’ADS-B satellitaire. En janvier 2016, je mentionnais : « pourquoi ne serait-ce pas applicable à l’aviation privée ou générale? »… « En ce moment, c’est donc une course entre quelque chose qui fonctionne de manière arbitraire (ELT) et quelque chose qui fonctionnera presque toujours en autant que votre transpondeur ADS-B transmette, afin de vous donner une meilleure chance si quelque événement fâcheux se produisait. »

L’aviation générale a droit au même niveau de sécurité que les opérations commerciales et les lignes aériennes. Entre temps, nous vous encourageons toujours à continuer d’utiliser vos ELT, vos balises personnelles ou tout autre moyen comme les appareils portatifs afin de pouvoir alerter la recherche et sauvetage. Et ce, sans oublier de syntoniser le 121,5MHz si vous avez une autre radio.

Les Clubs COPA seront consultés dans les semaines à venir concernant l’ADS-B et autres sujets. Soyez attentifs à l’invitation à venir et d’ici là, je vous souhaite une bonne et heureuse année, en toute sécurité.