Drone Assists in Arrest of Escapees

Six teenagers incarcerated in the Agassiz Youth Centre in Portage la Prairie Manitoba tried to escape by crawling under a fence last Friday evening. Police were alerted while the attempted escape was underway. The last teen was caught before he could make his escape, though.

“On May 29, at 6:30 p.m., Portage la Prairie RCMP received a report of six young offenders attempting to escape from the Agassiz Youth Centre in Portage la Prairie,” said RCMP media relations officer Sergeant Paul Manaigre.

The five others, all males and ranging in age from 15 to 18 years old, were then pursued by the RCMP, who employed a drone and one of their trained dogs from the K-9 department. It is not clear, however, whether it was the new technology or the old method that did the final tracking down.

The teens now face charges of escaping lawful custody and prison breach.

Photo credit: Gorlov/iStock

La COPA annonce une nouvelle PDG

Bill Mahoney, président par intérim du conseil d’administration de la COPA, est heureux d’annoncer que Christine Gervais (sans relation avec Bernard) a été nommée présidente et chef de la direction. Christine apporte avec elle plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de l’aviation, en tant que pilote professionnelle, contrôleuse de la circulation aérienne et plus récemment, gestionnaire de l’espace aérien et de la gestion des niveaux de service.

Christine détient une licence de pilote professionnelle en vigueur qu’elle a acquise avec le programme de perfectionnement des pilotes professionnels du Ottawa Flying Club il y a plus de 20 ans. Peu de temps après, une annotation hydravion l’a conduite au début de sa carrière professionnelle en aviation. Elle a piloté le fabuleux de Havilland Beaver dans le Nord de l’Ontario, un Grand Caravan de l’Afrique à l’Amérique du Sud (et bien d’autres vols et types d’avion entre les deux) et a fait son atterrissage professionnel en tant que pilote corporative.

Après la naissance de son fils, elle a terminé avec succès la formation appropriée et s’est jointe à NAV CANADA en tant que contrôleuse de la circulation aérienne où elle a travaillé à la tour de contrôle d’Ottawa pendant près d’une décennie. Parfaitement bilingue en français et en anglais, au cours des quatre dernières années Christine s’est consacrée à un poste de gestion à NAV CANADA, son plus récent rôle étant dans la gestion des Niveaux de service. Pendant ce temps, elle a élargi ses compétences et son expérience en tant que leader dans une équipe de haute performance, tout en poursuivant une formation poussée en gestion de projet.

Elle a maintenu à jour sa licence de pilote et ses besoins réglementaires, autant sur roues que sur flotteurs.

Christine apporte avec elle non seulement une expérience significative dans le domaine de l’aviation mais aussi son professionnalisme, ses compétences en leadership et son réseau l’ont bien préparée à assumer avec succès le rôle de présidente et chef de la direction de la COPA. De plus, son ambition combinée à son éthique professionnelle, montre qu’elle est prête et capable de relever de nouveaux défis.

Sa passion soutenue pour le vaste ciel bleu lui sera très utile à la tête de COPA pour faire progresser, promouvoir et préserver la liberté de voler pour l’ensemble de l’aviation générale au Canada.

Après que l’annonce a été envoyée aux membres de la COPA plus tôt cette semaine via un courriel spécial et sur divers comptes de médias sociaux de la COPA, les premiers commentaires ont été positifs, avec des commentaires de félicitations positifs adressés aux PDG sortant et entrant.

Christine Gervais débutera le 22 juin, faisant une transition avec Bernard Gervais pour quelques semaines.

COPA Announces New CEO

Bill Mahoney, Interim Chair of COPA’s Board of Directors, is pleased to announce that Christine Gervais (no relation to Bernard) has been appointed its new President and CEO. Christine brings with her over 20 years of experience in the field of aviation as a commercial pilot, an air traffic controller and, more recently, a manager in airspace and level of service management.

Christine holds a current commercial pilot licence which she earned with the Ottawa Flying Club’s Professional Pilot Development Program over 20 years ago. A follow-up float endorsement led to the start of her professional aviation career. She has flown the great de Havilland Beaver in Northern Ontario, a Grand Caravan from Africa to South America (and many more flights and aircraft in between). She completed her final professional landing as a corporate pilot.

Following the birth of her son, she successfully trained and joined Nav Canada as an air traffic controller and worked in the Ottawa control tower for nearly a decade. Fluently bilingual in English and French, for the last four years Christine has been dedicated to management at Nav Canada, with her most recent role in Level of Service. During this time, she gained comprehensive experience as a leader in a high-performance team and advanced her education in project management.

She has maintained her pilot licence recency requirements, both on floats and on wheels.

Christine brings with her not only significant experience in the field of aviation, but also professionalism and leadership skills. Her network has prepared her well to successfully assume the role of COPA’s President and CEO. In addition, her ambition, combined with her professional ethics, exemplifies that she is ready and capable of undertaking new challenges.

Her sustained passion for the wide, and sometimes wild, blue yonder will serve her well as COPA’s advocate to advance, promote and preserve the freedom to fly for all of General Aviation in Canada.

After the announcement was sent out to COPA members earlier this week via an email blast and on various COPA social media accounts, initial feedback has been positive, with positive, congratulatory comments addressed to both the outgoing and incoming CEOs.

Christine Gervais will be starting on June 22 and transition with Bernard Gervais for a few weeks.

TC met fin au service de lutte contre les incendies à un aéroport du Labrador

Transports Canada a décidé de ne pas renouveler un contrat de services de lutte contre les incendies à l’aéroport de Wabush (CYWK), qui dessert à la fois Wabush et Labrador City au sud-ouest du Labrador. Le service, qui a débuté en 2012 après un lobbying intensif du maire de Wabush, Ron Barron, et du syndicat local des pompiers (Union canadienne des employés des transports, ou UCET), expirera le 8 août.

Jordan Brown, le membre local de l’Assemblée législative de Terre-Neuve-et-Labrador, s’oppose à cette décision.

« Les aéroports sont très occupés, même en ces temps étranges et inquiétants », a-t-il déclaré aux médias locaux. « Si quelque chose se passe à l’aéroport, qui sera là pour répondre ? Personne. » M. Brown a envoyé une lettre au ministre des Transports Marc Garneau citant ses objections.

Le maire Barron a déclaré qu’il n’enverrait aucun des pompiers de la ville à l’aéroport pour des raisons de sécurité. M. Brown est d’accord. « Je ne rêverais jamais de mettre des pompiers volontaires non formés dans une situation pour laquelle ils ne sont pas formés », a-t-il déclaré. « C’est ridicule. »

Bien que le gouvernement fédéral ait récemment investi des millions dans les infrastructures de l’aéroport de Wabush, le ministère affirme que le volume de passagers ne respecte pas le seuil pour justifier un service de lutte contre les incendies basé sur place. La décision a été prise avant que la pandémie actuelle de COVID-19 n’entraîne une réduction des vols.

Le député Brown, se souvenant de sa propre expérience de lutte contre les incendies en tant que bénévole, concède que les bénévoles locaux assisteraient probablement à un incendie d’aéroport de toute façon, « … puisque c’est le type de personnes qu’ils sont. »

Crédit photo : PAL Airlines

TC Cuts Firefighting Service at Labrador Airport

Transport Canada has decided not to renew a contract for firefighting services at Wabush airport (CYWK), which serves both Wabush and Labrador City in the southwest of Labrador. The service, which was begun in 2012 after intensive lobbying by Wabush’s mayor Ron Barron and the local firefighters’ union (Union of Canadian Transportation Employees, or UCTE), is set to expire on August 8.

Jordan Brown, the local member of the Newfoundland and Labrador House of Assembly, objects to the move.

“Airports are very busy, even in these strange and concerning times,” he told local media. “If something happens at the airport, who is going to be there to respond? Nobody.” Brown has sent a letter to Transport Minister Marc Garneau citing his objections.

Mayor Barron stated that he would not send any of the town’s firefighters to the airport citing safety concerns. Brown agrees. “I would never dream of putting untrained volunteer firefighters into a situation they aren’t trained for,” he said. “That’s ridiculous.”

Although the federal government has recently invested millions in infrastructure at Wabush airport, the ministry says that passenger volumes don’t meet the threshold for justifying an airport-based firefighting service. The decision was made before the current COVID-19 pandemic caused a reduction in flights.

Brown, recalling his own firefighting days as a volunteer, concedes that local volunteers would probably attend an airport fire anyway, “…since that’s the type of people they are.”

Photo credit: PAL Airlines